En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Fusilier parachutiste

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Fusilier parachutiste

Sous officier de l’armée, le fusilier parachutiste assure la protection des forces et des bases aériennes en Métropole comme en détachement sur les zones de conflit. Comment devenir fusilier parachutiste ? Retrouvez ici tout ce qu'il faut savoir sur la formation, les missions et la rémunération de cette profession.
Comment devenir Fusilier parachutiste ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Fusilier parachutiste

Cadre de l’armée de l’air, le fusilier parachutiste a pour mission principale d’assurer la sécurité des installations et des forces de l’armée de l’air. Intervenant sur différents théâtres d’opérations, en France comme dans le monde, il agit au sein d'unités armées pour :

• effectuer des patrouilles assurant la protection des bases aériennes ou des détachements de l’armée de l’air ;
• appuyer les interventions des forces aériennes.

Sous-officier de l’armée de l’air, il occupe le rôle de chef de groupe : il est ainsi amené à diriger des patrouilles et à assurer, après quelques années d’expérience, la formation des soldats ainsi que la maintenance des équipements de parachutage.

En tant que militaire, il est également amené à participer aux opérations de protection des populations en cas de catastrophe ou de lutte contre le terrorisme.

Fiche Métier : comment devenir Fusilier parachutiste
Officier fusilier commando parachutiste de l'air Les conditions d'accès - Crédit Photo : devenir-aviateur.fr

Synonymes du Métier

  • Fusilier commando de l’air
  • Cocoye

Devenir Fusilier parachutiste : Qualités requises

Intervenant en milieu hostile, maniant armes et explosifs, le fusilier parachutiste doit d’abord savoir faire preuve d’une parfaite maîtrise de soi. Rigoureux, il sait s’adapter à toutes les situations.

Soldat d’élite, il maîtrise les techniques d’autodéfense, les techniques de combat et pratique le saut en parachute dans des conditions difficiles, de jour comme de nuit. En ce sens, le fusilier parachutiste dispose d’une parfaite condition physique et d’une très grande capacité d’endurance.

Évoluant au sein d’unités de protection ou d’intervention, le fusilier parachutiste a le sens du travail en équipe, sait écouter ses équipiers et respecte sa hiérarchie. Amené à diriger un escadron, il est également doté d'un bon esprit d'initiative ainsi que d'un vrai sens des responsabilités.

Le fusilier parachutiste doit finalement faire preuve de deux qualités partagées par tous les militaires : la disponibilité et la mobilité. En effet, les astreintes les week-ends, les nuits, les jours fériés et les déplacements sont très courants.

Fusilier parachutiste : carrière / possibilité d’évolution :

Pour devenir fusilier parachutiste, le candidat soit d’abord remplir certains critères pour devenir sous-officier dans l’armée :

• il faut avoir obtenu son baccalauréat (technologique, technique ou général) ;
• ne pas avoir plus de 24 ans ;
• avoir la nationalité française.

La carrière de fusilier parachutiste, très exigeante physiquement, est souvent courte. Si le candidat répond aux exigences et réussit les différents tests d’admission, il signe un premier contrat d’engagement de 5 ans. Ce contrat peut, mais ce n’est en rien automatique, être reconduit une fois : cela dépend des performances du candidat. Si ce n’est pas le cas, il existe, pour les militaires, de nombreuses pistes pour changer de métier, les entreprises valorisant les qualités et les compétences développées par les personnels militaires. Les services d’une agence, Défense mobilité, leur sont d’ailleurs dédiés.

Pour ceux qui, à l’issue de leur contrat, ne souhaiteraient pas quitter l’armée, il est possible, grâce au recrutement interne, de devenir sous-officier « de carrière », avec un statut équivalent à celui d'un fonctionnaire. Ce recrutement s’appuie sur les performances et compétences du candidat.

A plus long terme, les sous-officiers peuvent accéder au grade d’officier. Cela peut se faire de deux manières :
• sur concours interne, après 2 à 3 ans en poste comme sous-officier contractuel ;
• après 15 ans de carrière, sur dossier et entretien.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1 €

Devenir Fusilier parachutiste : formation nécessaire

La première étape pour devenir fusilier parachutiste consiste à se rendre dans un Centre d’Information de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) pour y passer un entretien préalable et s’assurer que l’on répond aux exigences d’âge et de diplôme. Si c’est le cas, le candidat passe plusieurs épreuves avant d’entrer en formation : des tests physiques et sportifs et des tests psychotechniques. En complément, il passe deux entretiens de motivation ainsi qu’un examen médical d’aptitude.

Une fois la phase de sélection passée, la formation, qui est entièrement rémunérée, s’effectue en deux étapes :

• l’élève sous-officier apprend les bases du métier à l'École de Formation des Sous-Officiers de l'Armée de l'Air (EFSOAA) de Rochefort. Cette première étape de la formation, d’une durée de 16 semaines, prépare au certificat d'aptitude militaire.
• La deuxième étape de la formation, d’une durée de 21 semaines, prépare les élèves au brevet de commando parachutiste de l’air. Elle s’effectue au Centre de Préparation Opérationnel des Combattants de l'Armée de l'Air (CPOCAA) sur la base aérienne d'Orange-Caritat.

Situation du métier / contexte pour devenir Fusilier parachutiste

L’armée de l’Air ouvre chaque année près de 3 000 recrutements et les fusiliers parachutistes sont particulièrement recherchés. Le métier peine en effet à retenir les engagés, alors que les besoins sont importants : la menace terroriste et la multiplication des interventions militaires de la France nécessitent d’augmenter les effectifs et de renforcer la protection des bases aériennes.
Si la sélection − au niveau physique notamment − est rude, le recrutement des fusiliers parachutistes est très ouvert : il permet à nombreux jeunes peu diplômés d’obtenir une première expérience valorisante et, pour les plus méritants, de faire carrière grâce à la promotion interne.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CIEFA - CIEFA PARIS
Fort d’une expertise historique et reconnue dans la formation en alternance,...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ABS - L'American Business School of Paris
L'American Business School of Paris est une école de commerce américaine à...