En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Gendarme en montagne

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Gendarme en montagne

Le gendarme en montagne cumule les fonctions de secouriste et d’enquêteur. Recruté après un concours et une formation consacrés aux activités de montagne, le sous-officier de gendarmerie se spécialise et remplit des missions bien particulières. Suivez le guide.

Comment devenir Gendarme en montagne ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Gendarme en montagne

Les gendarmes peuvent être affectés dans diverses unités. Avec le GIGN, les pelotons de montagne et de haute montagne présents dans les Alpes et les Pyrénées figurent parmi les plus sollicités. Avant de vous engager, mieux vaut savoir quelles sont les missions qui vous incomberont si vous devenez gendarme en montagne :
• surveiller les zones de montagne ;
• participer aux campagnes de prévention auprès du grand public ;
• assister aux réunions qui concernent la sécurisation du domaine skiable mais aussi des refuges et des routes ;
• entretenir sa condition physique ;
• pratiquer des exercices de simulation d’accidents ;
• maintenir son niveau de ski et d’escalade ;
• veiller au respect de la législation propre à la montagne ;
• rapporter les infractions à la réglementation ;
• verbaliser les contrevenants ;
• réprimer les atteintes à la faune et à la flore ;
• réaliser des expertises en cas de sollicitation de la part de magistrats ;
• enquêter sur les accidents survenus en montagne ;
• secourir les personnes en danger ;
• rechercher les randonneurs, alpinistes ou encore skieurs disparus.

Fiche Métier : comment devenir Gendarme en montagne
Sophie, gendarme peloton de haute montagne (PMGM de Savoie) - Crédit Photo : Serge Pueyo

Devenir Gendarme en montagne : Qualités requises

Le gendarme est un militaire. A ce titre, il doit faire preuve de discipline et d’altruisme. Il doit se plier aux ordres de la hiérarchie et supporter les règles de discipline. Au service des administrés, il doit impérativement disposer du sens du devoir et faire preuve d’empathie. Honnête et à l’écoute, le gendarme doit bien appréhender le rôle que lui confie l’Etat. Si vous voulez vous spécialiser et intégrer le peloton de gendarmerie de montagne, une condition physique et des compétences techniques s’imposent. Vous devez être rompu aux activités de montagne. Vous devrez maîtriser l’alpinisme, le ski et l’escalade. Afin de secourir efficacement les personnes en détresse, vous devrez également montrer vos capacités d’adaptation et faire preuve de beaucoup de sang-froid. Le goût du travail en équipe et la disponibilité sont également indispensables pour devenir gendarme en montagne.

Gendarme en montagne : carrière / possibilité d’évolution :

Beaucoup de gendarmes en montagne sont des guides de haute montagne. Connaître parfaitement la montagne et pratiquer régulièrement les activités de plein air sont un prérequis essentiel. Avoir un diplôme de secourisme est obligatoire. Mais pour accéder à ce métier passion, il faut d’abord intégrer la gendarmerie. Pour présenter le concours et devenir sous-officier de gendarmerie, vous devez avoir entre 18 et 35 ans, être diplômé du baccalauréat et de nationalité française. Si vous réussissez le concours, vous suivrez une formation d’un an dans une école de gendarmerie. Il conviendra ensuite de passer le concours et la formation dédiés à la montagne.
L’évolution au sein de la gendarmerie est régulière. Non seulement la rémunération augmente, mais le gendarme peut gravir les échelons en devenant maréchal, adjudant, adjudant-chef ou major. Il est également possible de demander d’autres affectations dans des divisions départementales classiques si le travail en montagne devient trop éprouvant. Vous pouvez également postuler pour des postes d’encadrement.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1900 €

Devenir Gendarme en montagne : formation nécessaire

La formation pour accéder au poste de gendarme en montagne est soumise à un test de présélection. Au sein du centre national d’instruction au ski et à l’alpinisme de la gendarmerie de Chamonix, vous devrez passer trois jours d’épreuves parmi lesquelles une course de fond, une descente de ski alpin sur piste et hors-piste, un parcours d’escalade et un test de recherche. Si vous passez ces épreuves avec succès, vous pourrez suivre la formation de guide en montagne. Après une formation de base de quatre semaines, vous devrez suivre la formation de la technicité montagne. Huit semaines permettent d’obtenir le diplôme technique de montagne. Dix semaines seront nécessaires pour passer le brevet technique de montagne permettant de diriger une cordée en haute montagne. Enfin, la formation de la spécialité montagne s’ouvrira. Secourisme, brevet d’Etat de guide de haute montagne et moniteur de ski, formation juridique… Après ces ultimes enseignements, vous pourrez intégrer un peloton de gendarmerie de montagne ou haute montagne.

Situation du métier / contexte pour devenir Gendarme en montagne

Il n’est pas évident d’intégrer un peloton de gendarmerie en montagne. Le concours pour intégrer la gendarmerie n’est pas particulièrement sélectif mais le niveau demandé pour rejoindre ces pelotons d’élite est très élevé. Il faut donc multiplier les compétences physiques et intellectuelles pour espérer parvenir à cet objectif. Ceci dit, les gendarmes sont des fonctionnaires d’Etat et, une fois le concours obtenu, vous aurez l’assurance d’obtenir durablement un poste correspondant à vos attentes. Avec une baisse d’effectifs régulière ces dernières années, la gendarmerie recrute afin de renouveler ses équipes. A noter que le métier de gendarme en montagne est exigeant sur le long terme. Il impose un sang-froid permanent et une condition physique optimale. De plus, le travail peut être exécuté de jour comme de nuit, en semaine mais aussi pendant les week-ends. Les interventions sont courantes en hiver comme en été. L’endurance est donc de mise si vous souhaitez embrasser cette carrière.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...