En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Gendarme mobile

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Gendarme mobile

Pour assurer la sécurité de tous les Français, il est indispensable de pouvoir compter sur les gendarmes mobiles, qui travaillent dans des escadrons de gendarmerie mobile (EGM) de la Gendarmerie nationale. Après la Gendarmerie départementale, la Gendarmerie mobile est la deuxième composante la plus importante de la Gendarmerie nationale, avec 17 000 officiers, sous-officiers et gendarmes-adjoints.
Les escadrons de la Gendarmerie mobile travaillent après avoir reçu des missions d'ordre public et de sécurité générale. Ils ont pour objectifs de maintenir l'ordre, ou de le rétablir après une crise, d'éviter les débordements lors des manifestations, d'aider la gendarmerie départementale dans ses missions et, plus généralement, de protéger des personnes, des sites et même des édifices.
Comment devenir Gendarme mobile ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Gendarme mobile

La vie du gendarme mobile est rythmée par ses déplacements pour des missions en tous genres. En moyenne, le membre d'un escadron mobile effectue 180 jours de déplacements par an, mais, dans certains cas, le nombre de jours de déplacements peut dépasser les 200 par an. Le plus souvent, les missions se font sur le territoire national, mais elles peuvent ponctuellement avoir lieu dans les DOM-TOM ou à l'étranger. Les rôles d'un gendarme mobile sont les suivants :
− agir au sein d'un peloton d'intervention pour neutraliser un individu ou un groupe dangereux ;
− conduire un véhicule blindé, notamment pour retirer des obstacles placés pendant certaines manifestations ;
− résister devant des événements violents et rétablir l'ordre ;
− maintenir une présence pendant des événements sensibles pour maintenir l'ordre.

Fiche Métier : comment devenir Gendarme mobile
Marion, une des premières gendarmes mobiles deployées lors de l'EURO2016. Crédit photo : Patrick Bernard pour Le Parisien

Devenir Gendarme mobile : Qualités requises

Le gendarme mobile travaille dans un peloton d'intervention. Autrement dit, au sein d'une équipe composée d'autres gendarmes mobiles. En ce sens, il doit avoir une grande facilité à travailler en groupe et à collaborer. Face à un groupe violent, par exemple, il faut savoir s'unir avec ses collègues pour faire bloc et ne pas céder. En bref, le gendarme mobile est capable de créer, avec les membres de son peloton, un véritable esprit d'équipe et de solidarité.
Face à des événements parfois très violents, le gendarme mobile doit mobiliser sa capacité d'anticipation et ses connaissances techniques pour maîtriser parfaitement la situation.
Dans des contextes conflictuels, il faut également posséder une grande force psychologique pour ne pas céder à la pression.
Enfin, il est important de comprendre que le gendarme est un militaire de carrière. En ce sens, il doit respecter sa hiérarchie et travailler dans la discipline. Le sens du devoir, de l'honnêteté et de l'altruisme sont indispensables pour réussir dans le métier.

Gendarme mobile : carrière / possibilité d’évolution :

Quand il intègre un escadron, un gendarme, nouvellement sous-officier, n'a qu'un contrat court avec la gendarmerie. Ainsi, s'il aspire à devenir un sous-officier de carrière, il est indispensable de passer − et de réussir − le Certificat d'aptitude professionnelle (CAT).
Pour obtenir ce certificat, il faut suivre deux années entières de cours par correspondance. Un contrôle continu est effectué pendant ces deux années puis, au terme de cette période, un examen final a lieu. En cas de réussite, le gendarme endosse la casquette de sous-officier de carrière. Il est alors en mesure de continuer à servir en tant que tel jusqu'à l'âge de 56 ans, sans aucun nouveau concours à passer.
A noter que l'obtention du CAT permet de prétendre à de nombreuses évolutions : être muté automatiquement au bout de 5 ans de présence à l'escadron de gendarmerie mobile en Gendarmerie départementale, utiliser ces 5 années pour préparer l'examen national d'officier de police judiciaire, se spécialiser ou encore choisir de faire carrière comme gradé en gendarmerie mobile.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1700 €

Devenir Gendarme mobile : formation nécessaire

Le gendarme mobile est un membre de l'armée française. Et pour intégrer l'armée, aucune condition de diplôme n'existe. Ainsi, à partir de 17 ans, on peut passer le concours de gendarmerie pour obtenir, ensuite, une formation en école de gendarmerie avant de se voir attribuer un poste de gendarme adjoint.
Les formations proposées sont différentes pour ceux qui possèdent déjà le baccalauréat. Il est possible de devenir sous-officier après avoir passé un concours et réalisé une formation de 12 mois en école de gendarmerie.
Pour intégrer la gendarmerie mobile, il suffit, lors de son inscription, de choisir la bonne catégorie puisque les candidats peuvent émettre une préférence entre gendarmerie départementale, gendarmerie mobile et garde républicaine. En fonction des préférences du candidat, mais aussi de ses résultats et des besoins, il peut être affecté à une unité comme la gendarmerie mobile.
A noter que depuis 2015 les femmes sous-officiers peuvent également intégrer la gendarmerie mobile.

Situation du métier / contexte pour devenir Gendarme mobile

Le gendarme mobile doit être capable, dans une année, de prévoir jusqu'à 200 jours de déplacements, en étant parfois prévenu au dernier moment de son départ imminent.
Pendant les interventions, il est muni de protections (jambières, masque à gaz, mais aussi bouclier) et doit apprendre à bien mobiliser ce matériel pour éviter les blessures.
La gendarmerie veut augmenter ses effectifs, y compris dans la gendarmerie mobile. Les recrutements sont donc très fréquents, ce qui offre de nombreuses chances aux candidats de trouver une place. Traditionnellement, les départs à la retraite sont remplacés et la tendance est même à la création de postes. La gendarmerie mobile constitue donc un métier à fort potentiel, sur lequel on peut, en plus, évoluer au fil du temps et monter en grade.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


Vidéo. Reportage avec les gendarmes de l'Oise pendant l'Euro2016



Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...