En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Enseignement > Guide de haute montagne

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Guide de haute montagne

Le guide de haute montagne est l'accompagnateur privilégié des amateurs d'alpinisme. Il les forme aux techniques les plus basiques et organise des expéditions dont il connaît tous les secrets.
Comment devenir Guide de haute montagne ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Guide de haute montagne

L'activité du guide de haute montagne consiste principalement dans l'accompagnement de groupes à travers la montagne. Il assure leur sécurité, définit le parcours de randonnée et les renseigne sur les différents lieux qu'ils rencontrent. Si le guide de haute montagne est avant tout un professionnel de l'alpinisme, la réalité du métier l'a amené à se spécialiser dans nombreux autres sports et loisirs :
• Excursions en hautes et moyennes montagnes.
• Ascension sur rocher, falaise, glace ou terrain mixte.
• Ski de montagne.
• Cascade de glace.
• Escalade.
• Canyoning.
• Via ferrata.
• Parcours acrobatiques.
• Randonnées à pied ou à raquettes.
• Vélo tout terrain.
Contrairement à ce que l'on peut penser, le guide de haute montagne se trouve rarement dans des situations de sport extrême, car l'essentiel de son activité se fait auprès d'amateurs à qui il offre une initiation à l'alpinisme. En complément, il arrive souvent aux guides de haute montagne résidant en station d'être pisteurs secouristes.

Fiche Métier : comment devenir Guide de haute montagne

Devenir Guide de haute montagne : Qualités requises

Les qualités premières d'un guide de haute montagne doivent être avant tout physiques. Sa santé et ses capacités techniques doivent être constamment optimales et il doit faire preuve d'une grande résistance nerveuse. Attention cependant, ce métier est déconseillé aux casse-cous : il s'agit avant tout d'assurer la sécurité du groupe, de prévenir tous les dangers et de garder son sang-froid en toutes circonstances. Le relationnel tient évidemment une place primordiale dans le métier de guide de haute montagne, dont le succès repose énormément sur la relation de confiance tissée avec les alpinistes amateurs. Un guide patient et pédagogue bénéficiera d'une clientèle fidèle et d'un bon bouche-à-oreille. La connaissance de langues étrangères, notamment l'anglais, est évidemment un plus dans ce métier à haute dominante touristique.

Guide de haute montagne : carrière / possibilité d’évolution :

Le métier de guide de haute montagne connaît souvent des débuts tardifs, car une grande expérience d'alpinisme et des connaissances très techniques sont requises. Cependant, compte tenu du caractère très physique de l'activité, il est difficile d'exercer au-delà de cinquante ans. Il est donc conseillé d'exercer une activité parallèle à laquelle on pourra se consacrer entièrement le temps venu. Les guides les plus reconnus pourront se reconvertir en photographes, documentalistes ou rédacteurs d'ouvrages techniques dans le domaine de l'alpinisme.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Guide de haute montagne : formation nécessaire

Il existe un seul et unique diplôme de guide de haute montagne lié au brevet d'Etat d'alpinisme, et délivré par l'Ensa (Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme) à Chamonix. L'examen d'entrée ne comprend aucun prérequis, si ce n'est le module « prévention et secours civiques » de niveau 1. Un certain niveau d'études est cependant conseillé. La formation permet d'effectuer des stages pratiques en alternance et même d'exercer en tant que guide très rapidement (avec certaines limitations en tant qu'aspirant), ce qui peut compenser des frais scolaires assez élevés.

Situation du métier / contexte pour devenir Guide de haute montagne

Le statut du guide de haute montagne peut souvent être précaire. Il existe très peu de guides salariés : ils se rémunèrent souvent à la prestation et sont indépendants. Leur activité est par essence saisonnière et très dépendante de la météo. Il n’est pas évident de s’assurer un mode de vie stable dans ces conditions, d’où le choix d’un grand nombre deguides d’exercer une activité en parallèle. Toutefois, un guide de haute montagne peut gagner jusqu'à 500 euros par jour l'hiver ou lorsque la course est difficile.


Secteurs associés au métier : Enseignement, Hôtellerie, Restauration, Tourisme,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...