En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Environnement > Hydrobiologiste

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Hydrobiologiste

L'hydrobiologiste est un spécialiste de la qualité des eaux. Lors de la contamination d'un fleuve ou d'une rivière, il effectue des prélèvements qu'il analyse puis propose des solutions permettant de résoudre le problème qu'il a constaté.
Comment devenir Hydrobiologiste ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Hydrobiologiste

L'hydrobiologiste intervient sur les cours d'eau et les plans d'eau lorsque ceux-ci présentent tous les symptômes d'une contamination. Sa mission est déterminante dans la mission que se sont fixés les pouvoirs publics en termes de qualité des eaux. Auprès d'une collectivité territoriale, d'un cabinet d'études ou plus rarement d'une entreprise il va :
• Intervenir sur le terrain pour effectuer des prélèvements d'eau ;
• Analyser les échantillons qu'il a prélevés ;
• Dresser un diagnostic des pollutions et de leur répercussion sur la faune et la flore ;
• Vulgariser les données qu'il a récoltées afin de les rendre accessibles à tous et d'en accroître l'impact ;
• Proposer des mesures destinées à améliorer la qualité de l'eau ;
• Etablir l'impact de certains projets sur l'eau, la faune et la flore ;
• Suivre l'évolution d'un programme de repeuplement des rivières ou de gestion piscicole ;
• Coordonner éventuellement une équipe de techniciens en hydrobiologie.

Fiche Métier : comment devenir Hydrobiologiste
CC BY 2.0 U.S. Department of Agriculture

Synonymes du Métier

  • Ingénieur en hydrobiologie, ingénieure en hydrobiologie

Devenir Hydrobiologiste : Qualités requises

Bien qu'il puisse avoir sous sa responsabilité quelques techniciens, un hydrobiologiste travaille généralement seul. Ainsi, il doit être autonome et organisé afin de mener à bien sa mission.
Un hydrobiologiste est régulièrement en relation avec les collectivités territoriales. Il doit être capable de vulgariser des données techniques lorsqu'il leur présente le résultat de ses analyses. Il doit également faire preuve d'un bon sens relationnel et être persuasif quand il leur propose les mesures à mettre en place afin d'améliorer la qualité des eaux.
Enfin, autant pour aller effectuer des prélèvements que pour rencontrer les élus locaux et autres décideurs, le métier d'hydrobiologiste impose une certaine mobilité.

Hydrobiologiste : carrière / possibilité d’évolution :

La fonction publique emploie très peu d'hydrobiologistes. Leurs compétences sont en revanche plus recherchées par les agences de l'eau et les bureaux d'études qui recrutent généralement les jeunes diplômés avec le statut de technicien. Ceux-ci ne deviennent hydrobiologistes qu'après plusieurs années d'expérience.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1900 €

Devenir Hydrobiologiste : formation nécessaire

Plusieurs formations sont envisageables pour accéder au métier d'hydrobiologiste. De manière générale, il est conseillé aux candidats de s'orienter dès le lycée vers une filière S ou STL.
Pour devenir hydrobiologiste, les diplômes les plus prisés sur le marché de l'emploi sont :
• Le diplôme d'ingénieur avec spécialisation dans la biologie ;
• Le master professionnel en biologie ;
• Le master professionnel en sciences de l'environnement.
Le métier d'hydrobiologiste est également accessible sur concours pour les candidats souhaitant entrer dans la fonction publique territoriale. Les deux diplômes préparant le mieux à ce concours de catégorie A sont le master en sciences des environnements continentaux et côtiers et le master en biologie des organismes et des populations.

Situation du métier / contexte pour devenir Hydrobiologiste

Les hydrobiologistes sont très peu nombreux en France (on en compte environ 400) et les recrutements sont essentiellement destinés à combler les départs en retraite. Les opportunités d'emploi sont ainsi très limitées.
En fonction de leur environnement de travail, les hydrobiologistes sont confrontés à de grandes disparités salariales. Dans les établissements d'Etat ou dans les cabinets d'études, les jeunes diplômés peuvent débuter leur carrière à 2 300 ? nets/mois. En revanche, il est de 1 200 ? nets/mois dans la fonction publique territoriale.


Secteurs associés au métier : Environnement, Fonction publique,
Matières associées au métier : Ecologie, Agronomie, Biologie et physiopathologie humaines, Physique-chimie, Sciences de la vie et de la terre (SVT), Techniques de laboratoire, Technologies biochimiques et biologiques,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...