En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Ingénieur bio-médical

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Ingénieur bio-médical

L'ingénieur biomédical veille au bon fonctionnement de tous les équipements médicaux d'un hôpital. Il occupe une fonction essentielle pour la sécurité et la qualité des soins.
Comment devenir Ingénieur bio-médical ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Ingénieur bio-médical

L'ingénieur biomédical est principalement chargé de veiller au bon fonctionnement des équipements médicaux depuis les seringues électriques jusqu'aux IRM. Qu'il évolue en centre hospitalier public ou privé ou dans une entreprise du secteur médical, il occupe une fonction polyvalente. Placé sous l'autorité du directeur des ressources médicotechniques, il va :
• s'assurer du bon fonctionnement de tous les équipements médicaux ;
• réaliser l'inventaire de l'ensemble des équipements d'un hôpital ;
• conseiller la direction de l'hôpital pour l'achat de matériel en veillant à respecter les budgets alloués ;
• programmer les achats de matériel médical et de fournitures ;
• s'assurer que le personnel médical sache utiliser les équipements de l'hôpital et le former à leur utilisation si nécessaire ;
• assurer la maintenance du parc d'équipement de l'hôpital ;
• diriger une équipe composée de techniciens biomédicaux.

Fiche Métier : comment devenir Ingénieur bio-médical

Devenir Ingénieur bio-médical : Qualités requises

Parce que sa fonction est essentielle à la qualité et à la sécurité des soins prodigués par un hôpital, l'ingénieur biomédical doit mener sa mission avec la plus grande rigueur. Il doit également assurer une veille technologique permanente pour rester au courant de toutes les nouveautés et évolutions en matière d'équipement médical.
L'ingénieur biomédical est en contact permanent avec le personnel de santé de l'hôpital. Que ce soit pour le former à l'utilisation du nouveau matériel ou pour s'informer de ses besoins, il doit être un bon communicant. Il doit savoir à la fois s'exprimer clairement et écouter.
Quand il dirige une équipe de techniciens biomédicaux, l'ingénieur biomédical doit être un leader dans l'âme. Il doit faire passer ses ordres de manière efficace tout en restant diplomate. Enfin, l'industrie du matériel médical étant très internationalisée, la maîtrise de l'anglais parlé, écrit et technique est indispensable à la réalisation de sa mission.

Ingénieur bio-médical : carrière / possibilité d’évolution :

La très grande majorité des ingénieurs biomédicaux évolue en milieu hospitalier. Toutefois, les jeunes diplômés peuvent également se tourner vers le milieu industriel de l'équipement médical pour décrocher une première expérience.
Après plusieurs années d'expérience, un ingénieur biomédical peut devenir directeur du service biomédical d'un hôpital.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2600 €

Devenir Ingénieur bio-médical : formation nécessaire

La profession d'ingénieur biomédical est réservée aux candidats de niveau bac +5. Les deux formations les plus appréciées par les recruteurs sont :
• les écoles d'ingénieurs. Elles sont accessibles après un bac +2 (Licence, DUT ou BTS en sciences de l'ingénieur ou en sciences de la vie) ou une prépa TSI. L'admission des candidats se fait toutefois sur dossier et sur entretien. Les étudiants doivent se diriger vers les diplômes d'ingénieur en hautes technologies ou d'ingénieur biomédical ;
• la filière universitaire. Elle propose des masters pros en génie biomédical accessibles aux titulaires d'un M1 dans les domaines de la physique, de l'informatique ou encore du biomédical.

Situation du métier / contexte pour devenir Ingénieur bio-médical

Les ingénieurs biomédicaux titulaires d'un troisième cycle universitaire sont majoritaires dans la profession. Ils occupent 50 % des postes contre 33 % pour les ingénieurs diplômés. Le reste des postes est occupé par des candidats ayant continué leur professionnalisation après leur entrée sur le marché du travail.


Secteurs associés au métier : Santé, médical,
Matières associées au métier : Biologie et physiopathologie humaines,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...