En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Energie > Ingénieur en génie électrique

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Ingénieur en génie électrique

L’ingénieur en génie électrique conçoit et développe les réseaux électriques, ainsi que les équipements associés. Il travaille principalement auprès des fournisseurs d’énergie, mais aussi dans des entreprises industrielles, du transport ou du BTP.

Comment devenir Ingénieur en génie électrique ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Ingénieur en génie électrique

L’ingénieur en génie électrique met au point les équipements et les composants destinés au développement de nouveaux réseaux électriques ou au remplacement des réseaux existants.
Lorsque l’ingénieur électrique est salarié d’un fournisseur d’énergie, il est chargé de réaliser les différentes études qui permettront d’implanter les lignes souterraines et/ou aériennes visant à alimenter les particuliers ou les entreprises. Il conçoit aussi les constructions de postes électriques et de systèmes de surveillance des réseaux, ainsi que les raccordements aux producteurs décentralisés d’énergie renouvelable.
L’ingénieur en génie électrique peut également travailler dans une grande entreprise du bâtiment ou de l’industrie. Dans ce cas, il développe les installations électriques des bâtiments en calculant le dimensionnement et l’architecture du réseau, en fonction des besoins du client.
Un ingénieur en électricité peut enfin réaliser des missions de recherche appliquée chez un fabricant de véhicules électriques (voitures, bus) ou de batteries, avec pour objectif de déterminer les meilleurs matériaux qui entreront dans la composition des produits.

Fiche Métier : comment devenir Ingénieur en génie électrique
Surveillance du réseau électrique moyenne tension - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • ingénieure en génie électrique, ingénieur électrique, ingénieur en électricité

Devenir Ingénieur en génie électrique : Qualités requises

Un ingénieur ou une ingénieure en génie électrique doit bien entendu avoir des connaissances poussées en techniques électriques et en contrôles de commandes, car les réseaux modernes sont automatisés pour une large part.
Il est nécessaire de maîtriser les différentes normes de sécurité et de construction, ainsi que les logiciels de conception et de dessin assistés par ordinateur qui sont utilisés à chaque étape.
Au-delà des aspects techniques, l’ingénieur en génie électrique doit avoir des qualités de management pour gérer tous les aspects humains et organisationnels de la gestion de projet, afin de veiller à ce que les délais et les budgets fixés soient bien respectés. Il lui faut aussi une certaine habileté pour la planification et la communication avec les équipes sur le terrain, et le sens de la relation client pour les membres de cabinets d’études en contact direct avec les commanditaires du projet.
Une bonne maîtrise de la langue anglaise est en outre souhaitable, sachant que de nombreux documents techniques sont réalisés dans cette langue, et que les producteurs d’énergie travaillant à l’étranger sont amenés à réaliser des négociations en anglais.

Ingénieur en génie électrique : carrière / possibilité d’évolution :

À la suite de leur formation initiale, les ingénieurs en électricité démarrent souvent leur carrière en tant que chargés d’études avant de pouvoir endosser la responsabilité d’un dossier par eux-mêmes. Par la suite, avec l’expérience accumulée, ils se verront confier des dossiers de plus en plus importants par leur hiérarchie.
Dans des organisations de grande taille, la fonction peut déboucher sur des postes d’encadrement comme chef de projet ou directeur d’études. À plus long terme, le poste de directeur technique ou directeur de production est même envisageable.
Certains peuvent aussi faire le choix de se reconvertir et de changer de branche d’activité : passer d’un poste chez un fournisseur d’énergie pour s’orienter vers l’aéronautique, l’automobile, le transport ferroviaire ou encore la construction navale.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

3000 €

Devenir Ingénieur en génie électrique : formation nécessaire

La principale voie d’accès pour devenir ingénieur en génie électrique est de passer par une école d’ingénierie, et d’obtenir un diplôme d’ingénieur avec spécialisation en génie électrique ou en électrotechnique. Vous pouvez réaliser ce type de formation entre autres à l’Insa Lyon, l’Insa Strasbourg, l’ESIEE d’Amiens, l’Université de technologie de Belfort.
Il est également possible de suivre une formation initiale dans une université proposant un master (bac+5) spécialisé en génie électrique. C’est le cas notamment des facultés suivantes : Cergy-Pontoise, Lille 1, Nantes, Clermont-Ferrand, Paris-Sud.
La plupart de ces formations professionnalisantes sont effectuées en alternance, pour préparer au mieux aux différentes activités du métier.
Le poste d’ingénieur électricien nécessite d’être toujours à la pointe de la technologie, des règles environnementales et des connaissances scientifiques, ce qui implique de réaliser une formation continue tout au long de la vie pour connaître les nouvelles normes ou contraintes réglementaires, et une veille d’informations sur les matériaux innovants développés en laboratoire.

Situation du métier / contexte pour devenir Ingénieur en génie électrique

Les débouchés pour les ingénieurs en génie électrique sont importants. Les producteurs d’énergie renouvellent et installent constamment de nouveaux réseaux. De plus, les bureaux d’études et les centres de recherche recrutent de plus en plus ce type de spécialiste pour concevoir de nouveaux produits et piloter les projets de leurs clients.
Le métier d’ingénieur en électricité implique de passer beaucoup de temps au bureau devant un ordinateur afin de consulter les plans, les maquettes de fabrication, les bases de données techniques, ou les simulations.
Néanmoins, les contacts humains restent nombreux dans cette profession, compte tenu des échanges qu’il faut nouer avec les services de production, de qualité et de marketing. Par ailleurs, les déplacements sur le terrain sont fréquents pour surveiller le bon déroulement des projets en cours.
La profession offre des avantages certains : une bonne rémunération, des horaires de travail réguliers et prévisibles, une activité à responsabilités qui présente des challenges techniques à relever, etc.


Secteurs associés au métier : Energie,
Matières associées au métier : Enseignements technologiques transversaux, Sciences de l'ingénieur, Sciences physiques,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...