En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Fonction publique > Inspecteur du travail

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Inspecteur du travail

Fonctionnaire de l'État, un inspecteur du travail est avant tout un homme de terrain. Il intervient auprès des entreprises et des salariés pour veiller au respect des lois régissant le monde du travail.
Comment devenir Inspecteur du travail ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Inspecteur du travail

Connaissant parfaitement le Code du travail et les conventions collectives, l'inspecteur du travail veille à leur respect dans le monde de l'entreprise. Il a pour mission de relever toutes les infractions et d'infliger les amendes appropriées. Il joue également un rôle de conseil auprès des salariés et de leur direction.

Rôle de l'inspecteur du travail
Contrôleur, conseiller, informateur? le rôle de l'inspecteur du travail ne se limite pas à la distribution des amendes. Sa fonction revêt une certaine polyvalence.
Généralement rattaché au ministère du Travail, il est affecté à une zone géographique déterminée et va :
• contrôler le respect des lois en vigueur dans les domaines du droit du travail (durée du travail, contrat, travail illégal, licenciements, santé et sécurité au travail?), du droit syndical et du bon fonctionnement des instances représentatives du personnel ;
• réaliser un procès-verbal relevant toutes les infractions qu'il a constatées ;
• infliger des amendes pouvant aller jusqu'à la fermeture administrative de l'entreprise ;
• informer les salariés et les employeurs sur leurs droits respectifs ;
• jouer le rôle de conciliateur entre salariés et employeurs lors de conflits collectifs ;
• signaler à l'administration les carences de la législation grâce à sa présence sur le terrain.

Fiche Métier : comment devenir Inspecteur du travail
CC BY 2.0 The Co-operative

Synonymes du Métier

  • Inspectrice du travail

Devenir Inspecteur du travail : Qualités requises

L'inspecteur du travail réalise ses enquêtes avec rigueur et précision. Pour mener à bien sa mission de contrôle, il doit avoir de solides connaissances juridiques mais aussi du monde de l'entreprise et de son fonctionnement.
Parce qu'il peut jouer le rôle de conciliateur au sein d'une entreprise, l'inspecteur du travail doit faire preuve d'autorité et de diplomatie. Il doit savoir garder son sang-froid et rester impartial lorsqu'un conflit s'envenime entre les salariés et leur employeur.
L'inspecteur du travail est amené à contrôler ou conseiller tous les membres d'une entreprise. Il doit posséder d'excellentes qualités humaines pour entretenir avec eux les meilleures relations possibles.
Comme tous les fonctionnaires, l'inspecteur du travail est tenu au secret professionnel. Il doit toujours rester discret afin que le résultat de ses enquêtes ne soit pas révélé au plus grand nombre. En outre, l'origine des plaintes qu'il reçoit ne doit jamais être divulguée.

Inspecteur du travail : carrière / possibilité d’évolution :

L'accès au métier d'inspecteur du travail se fait sur concours. Les candidats ayant réussi doivent suivre ensuite 18 mois de formation rémunérée : 15 mois en alternance à l'Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (INTEFP), puis une formation complémentaire de 3 mois préparant à la prise de fonction.
Un inspecteur du travail peut voir sa carrière évoluer vers des postes d'encadrement. Après un concours interne, il pourra accéder aux grades de directeur adjoint du travail ou de directeur du travail.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1900 €

Devenir Inspecteur du travail : formation nécessaire

L'accès au métier d'inspecteur du travail se fait sur concours de catégorie A. L'accès y est réservé aux candidats titulaires d'un diplôme de niveau bac+3 minimum ou, pour le concours interne, aux fonctionnaires de catégorie B justifiant de quatre années de services dans la fonction publique. Ainsi, la profession est ouverte à tous les profils. Toutefois, les épreuves écrites et orales faisant la part belle au droit et aux sciences politiques, certains diplômes préparent mieux que d'autres au concours. Une fois le baccalauréat obtenu, les candidats ont donc tout intérêt à s'orienter vers une formation en droit ou en sciences politiques.
Le CNED et quelques rares universités proposent des cours de préparation au concours d'inspecteur du travail. Ils ne sont aucunement obligatoires, mais permettent de mieux appréhender les épreuves.

Situation du métier / contexte pour devenir Inspecteur du travail

Le concours d'accès au métier d'inspecteur du travail est très sélectif : il ne retient qu'une cinquantaine de candidats par année. Aussi, bien qu'accessible avec un niveau bac+3, la plupart des candidats ont en fait un niveau bac+5. Toutefois, une fois cette rude épreuve réussie, la fonction publique offre la stabilité de l'emploi ainsi qu'une grille de salaire intéressante. ?


Secteurs associés au métier : Fonction publique,
Matières associées au métier : Droit, Sciences économiques et sociales, Sciences sociales et politiques,


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...