En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Droit, justice > Juge des tutelles

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Juge des tutelles

Magistrat du siège du tribunal d'instance, le juge des tutelles assure et gère le régime de tutelle, de curatelle ou de sauvegarde de justice applicable à une personne mineure ou majeure résidant dans son périmètre de compétence territoriale.

Comment devenir Juge des tutelles ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Juge des tutelles

En tant que juge des tutelles, vous siégerez au tribunal de grande instance pour les mineurs et au tribunal d'instance pour les majeurs. Vous y serez amené à :
• décider du placement sous tutelle ou curatelle de personnes majeures ou mineures présentant des difficultés de nature financière, sociale, physique ou psychologique,
• prononcer la sauvegarde ou le retrait total ou partiel des droits de la personne protégée,
• surveiller la gestion des comptes de la personne protégée,
• prononcer des sanctions en cas d'irrégularités,
• rendre des jugements conformes au droit,
• autoriser certains actes de disposition importants pour les personnes protégées : résiliation du bail, vente du logement...,
• autoriser ou non une mesure de protection d'un majeur,
• désigner un tuteur, un curateur ou un mandataire spécial,
• nommer un administrateur ad hoc en cas de conflit entre le majeur et son tuteur, son curateur ou son mandataire spécial,
• fixer la durée du placement sous tutelle,
• nommer un conseil de famille.

Fiche Métier : comment devenir Juge des tutelles
Juge des tutelles dans son bureau dans un tribunal d'instance - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • magistrat

Devenir Juge des tutelles : Qualités requises

Comme tout juge, le juge des tutelles est un professionnel du droit. Il en connaît parfaitement les rouages et l'applique à la lettre, en faisant preuve d'éthique et d'impartialité. Au-delà de cet aspect purement technique, le magistrat du tribunal d'instance doit également être doté d'une grande capacité d'écoute et d'un sens inné de l'analyse. Si vous souhaitez vous orienter dans cette voie professionnelle, sachez que vous devrez également vous montrer autonome, humble et fin psychologue. En effet, il est important, dans l'exercice de ce type de fonction, de savoir entendre les arguments des différentes parties en présence afin de rendre une décision la plus équitable possible. S'il est important d'asseoir son autorité de juge, il est également nécessaire de se montrer conciliant et pédagogue afin d'éviter les conflits. En tant que juge des tutelles, vous serez amené à rendre des jugements difficiles et lourds de conséquences pour les personnes concernées. Il vous faudra donc user de mesure et persuasion pour expliquer vos décisions.

Juge des tutelles : carrière / possibilité d’évolution :

Le juge des tutelles est avant tout un juge du tribunal d'instance. En cela, plusieurs possibilités de spécialisations s'offriront à vous au cours de votre carrière. En effet, le fait de choisir une spécialité en début de carrière ne présente aucun caractère définitif. Vous aurez ainsi l'opportunité de changer d'orientation au terme de quelques années d'expérience en tant que juge des tutelles. Vous pourrez, par exemple, devenir juge pour enfants, juge aux affaires familiales, juge des libertés et de la détention ou encore juge d'instruction. En revanche, il sera plus difficile d'exercer en tant que substitut du procureur ou même procureur de la République car les passerelles entre le siège et le parquet sont très peu nombreuses. Si vous êtes inscrit au tableau d'avancement et que vous disposez d'au mois 7 années d'ancienneté, vous pourrez être nommé vice-président d'un tribunal de grande instance, c'est-à-dire atteindre le premier grade. A la fin de sa carrière, le magistrat peut espérer décrocher un poste dit hors hiérarchie comme celui de premier président.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Juge des tutelles : formation nécessaire

Pour devenir magistrat du tribunal d'instance, vous devez réussir le concours de la magistrature organisé par le ministère de la Justice. Pour y accéder, vous devez justifier d'un niveau master 1 (bac + 4), d'un diplôme d'institut d'études politiques (IEP) ou d'un diplôme d'une école normale supérieure pour les candidats âgés de 31 ans ou plus. Vous disposerez de trois tentatives pour le réussir. Une fois cette étape accomplie, vous suivrez une formation au sein de l'École nationale de la magistrature (ENM) située à Bordeaux où vous aurez alors le statut d'auditeur de justice et serez rémunéré pendant tout votre cursus. Pendant 31 mois, vous bénéficierez d'une formation théorique ponctuée par plusieurs stages pratiques. Elle sera sanctionnée par un examen final qui permettra de classer les auditeurs de justice d'une promotion. Le rang ainsi fixé sera déterminant pour le choix de votre premier poste d'affectation.

Situation du métier / contexte pour devenir Juge des tutelles

Le métier de juge des tutelles n'est pas facilement accessible. En effet, le concours d'entrée à l'Ecole nationale de la magistrature est considéré comme difficile. Il y a donc peu d'élus qui intègrent chaque année la prestigieuse formation pour devenir magistrat, même si, depuis plusieurs années, la profession pâtit d'un manque cruel d'effectifs et de moyens alloués. Pour mettre davantage de chances de leur côté, certains candidats suivent une préparation aux concours dans un institut d'études judiciaires (IEJ). Mais si vous avez la chance d'y parvenir, vous disposerez d'un statut inamovible, c'est-à-dire que vous ne pourrez ni être révoqué, ni être remplacé sans votre consentement préalable. Vous exercerez votre activité comme magistrat du siège en étant assis, contrairement aux magistrats du parquet qui, eux, défendent l'intérêt public en restant debout.


Secteurs associés au métier : Droit, justice,
Matières associées au métier : Culture générale et expression, Droit, Théâtre-expression dramatique,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...