Orientation Métiers Droit, justice

Fiche Métier : Juriste d'entreprise

Les dirigeants d'entreprise ou manager ne sont pas des spécialistes du droit. Quand il s'agit d'appliquer la loi ou ne serait-ce que de constituer ou faire signer un contrat, ils font appel aux services du juriste d'entreprise (aussi appelé "juriste contentieux"). Le juriste d'entreprise occupe véritablement un rôle de guide juridique au sein de la société et permet d'éviter tout litige ou tout démêlé avec la justice.
Comment devenir Juriste d'entreprise ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Juriste d'entreprise

Cela va sans dire, la spécialité du juriste d'entreprise est le droit. C'est lui qui se porte garant des intérêts de la société qui l'embauche. Pour toute question de droit, à lui donc de répondre. L'idée est simple, les lois sont rarement parfaitement carrées. Il s'agit donc de jouer sur la législation sans, bien sûr, jamais l'enfreindre.

Les missions du juriste contentieux sont entre autres :
• Veiller tout simplement à ce que l'employeur reste en conformité avec la loi (qui évolue sans cesse).
• de renseigner les interlocuteurs sur les questions d’ordre juridique qui concernent un contrat ;
• d'informer l’entreprise sur les différentes procédures (assignation en justice, mise en demeure, conciliation adéquate pour mettre fin à un litige) ;
• de réaliser des actes juridiques ;
• Participe aux négociations commerciales.
• de s’occuper de la gestion des contentieux pour l’entreprise, qu’il s’agisse du domaine bancaire, fiscal ou prud’homal ;
• de constituer les dossiers de plaidoirie en rassemblant notamment des documents, en se reportant à la jurisprudence et en rédigeant des conclusions ;
• de s’occuper de l’établissement des actes de procédure en rédigeant, par exemple, des assignations, en communiquant des conclusions, en transmettant des dossiers au juge ;
• de défendre les intérêts de la société ou de ses clients concernant un problème d’ordre juridique.

Fiche Métier : comment devenir Juriste d'entreprise
Jursite en entreprise, aussi appellé Juriste contentieux... qui a pour mission d'éviter les contentieux - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Juriste
  • juriste contentieux
  • juriste-conseil d'entreprise

Devenir Juriste d'entreprise : Qualités requises

Fin analyste, le juriste d'entreprise fait preuve d'un esprit organisé. Analyser, conseiller, défendre. Voilà comment réfléchit le juriste d'entreprise. La connaissance des textes de loi est son premier atout. Mais il est aussi un habile conseiller. Après, tout dépend de sa personnalité et de son environnement de travail. Dans une petite entreprise, on privilégiera un juriste généraliste. Dans une entreprise plus conséquente, on préférera faire appel à différents juristes spécialisés. A chacun donc de cultiver sa curiosité s'il désire par la suite se spécialiser dans les questions d'ordre environnemental, par exemple.

Juriste d'entreprise : carrière / possibilité d’évolution :

Il n'est pas évident d'évoluer dans une petite structure où un seul juriste suffit généralement. Mais un excellent juriste d'entreprise, dans une société bien plus grande, à toutes les chances de finir à la tête d'une équipe de juristes.

Le métier de juriste contentieux connaît très peu la crise et est toujours très demandé par les entreprises. S’il y a beaucoup de diplômés dans ce domaine, il est assez facile de se faire une place dans une entreprise et d’obtenir un bon salaire. Les sociétés ont besoin d’experts comme le juriste contentieux pour rester en conformité avec la législation et régler d’éventuels litiges. En outre, le développement d’Internet amène à régler de plus en plus de soucis d’e-réputation. Les grandes entreprises disposent généralement d’un service juridique avec plusieurs spécialisations ; le juriste peut donc être amené à traiter un domaine en particulier tandis que les PME recherchent davantage des juristes contentieux polyvalents. Quand le juriste contentieux intègre l’entreprise en tant que juriste junior avec un statut de cadre, il peut espérer évoluer vers un poste de directeur juridique du service contentieux. Il peut aussi se diriger vers un poste de professeur de droit dans le supérieur ou accéder au métier d’avocat via un concours.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2200 €

Devenir Juriste d'entreprise : formation nécessaire

Pour un juriste d'entreprise, il est conseillé de préférer le bac général. Au jeune diplômé de se spécialiser ensuite dans le secteur du droit et de préférence en droit des affaires. La sélectivité, déjà dans le cadre des études, étant assez forte, seuls les plus persévérants auront une chance de bien entamer leur carrière. Il faut au minimum cinq années d'études après le bac pour espérer être crédible. Une maîtrise parfaite de l'anglais n'est pas à négliger. Si le salaire est d'emblée plutôt élevé, la concurrence est rude et le sérieux de mise. Pour les plus motivés, le diplôme du juriste-conseil d'entreprise (DJCE), délivré par 11 universités, est très apprécié des recruteurs. Seuls 300 admis pour l'ensemble des sites sur 1 500 candidatures, il s'agit de ne pas se tourner les pouces.

Pour devenir juriste contentieux, il est nécessaire de faire des études longues. Le métier est en particulier accessible avec un diplôme de master II professionnel. En effet, le master recherche est beaucoup moins demandé par les entreprises qui préfèrent des étudiants ayant déjà validé des stages en milieu professionnel. Ces derniers apportent une expérience significative et permettent de s’insérer plus facilement dans le monde du travail. Pour obtenir un master II, il faut effectuer 5 années d’études supérieures. Tout d’abord, la licence de droit privé est primordiale car le juriste contentieux travaille essentiellement dans le monde de l’entreprise. Ensuite, il est possible de se diriger vers une formation de juriste d’entreprise ou de choisir une spécialisation en droit des affaires. Cette dernière est très appréciée lors du recrutement par les entreprises. De bonnes connaissances en comptabilité et en finances sont également des atouts pour accéder à un poste de juriste contentieux. Les universités et les écoles de commerce proposent des masters spécialisés pour travailler ensuite en tant que juriste d’entreprise.

Situation du métier / contexte pour devenir Juriste d'entreprise

Juriste d'entreprise est une profession qui a définitivement le vent en poupe. A l'heure actuelle, avec les bons diplômes, le pourcentage de réussite concernant l'insertion professionnelle est élevé. C'est que les sociétés ont de plus en plus besoin de juristes pour régler leurs problèmes sans trop de complications ou tout simplement pour bénéficier des meilleurs conseils juridiques.

Le juriste contentieux est amené à travailler dans des entreprises de toutes tailles, petites, moyennes ou grandes entreprises ainsi que dans des cabinets d’avocat. Dans les grands groupes en particulier, il est rattaché à différentes personnes : directeur juridique, directeur des opérations, secrétaire général, directeur de la clientèle directeur des achats… Dans un cabinet d’avocat, sa hiérarchie se compose essentiellement des collaborateurs et de l’avocat associé. Dans tous les cas, il est amené à travailler dans un bureau où il peut avoir accès à tous les dossiers de la société. Le juriste contentieux est en permanence en relation avec la direction de l’entreprise pour la tenir informée des procédures en cours. Ses horaires ne sont pas fixes, ils dépendent des opérations juridiques en cours dans l’entreprise. La charge de travail du juriste d’entreprise est souvent très importante, il faut donc s’attendre à faire de grosses journées et à ne pas forcément compter ses heures.


Secteurs associés au métier : Droit, justice,
Matières associées au métier : Droit, Langues vivantes,


Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...