En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Sport et loisirs > Maître nageur sauveteur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Maître nageur sauveteur

Au bord de l'eau tout au long de l'année, le maître nageur sauveteur n'est pourtant pas là pour se reposer et profiter du soleil. Avec la responsabilité de la sécurité des personnes qui s'adonnent à des activités aquatiques, le métier de maître nageur sauveteur requiert en effet d'être vigilant en permanence.
Comment devenir Maître nageur sauveteur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Maître nageur sauveteur

Que ce soit au bord des plages ou à l'intérieur d'une piscine, privée ou municipale, le maître nageur sauveteur est amené à exercer les missions suivantes :
veiller à la sécurité des personnes, aussi bien d'un point de vue physique que sanitaire. Pour cela, le maître nageur sauveteur veille à préparer et à vérifier le bon état du matériel et de l'environnement aquatique ;
secourir et apporter les premiers secours à un baigneur en difficulté ;
enseigner l'apprentissage de la nage pour les jeunes enfants, mais aussi parfois pour les adultes ;
encadrer de nombreuses activités aquatiques de bien-être ou de remise en forme.

Fiche Métier : comment devenir Maître nageur sauveteur
CC BY 2.0 vincent desjardins

Synonymes du Métier

  • Moniteur(trice) de natation, éducateur(trice) d'activités aquatiques

Devenir Maître nageur sauveteur : Qualités requises

Résistant au stress, faire preuve d'un grand sang-froid, hyper réactif et prêt à intervenir à n'importe quel moment, voilà ce qui caractérise le plus le maître nageur sauveteur. Exerçant une activité dans laquelle un accident peut intervenir à chaque seconde, le maître nageur sauveteur se doit d'être en alerte de façon permanente, et surtout capable d'apporter la bonne réponse en un minimum de temps. Maîtrisant parfaitement les gestes de premiers secours, il est également prêt à engager sa responsabilité en cas d'accident grave. Pour pouvoir exercer de façon efficace, le maître nageur sauveteur sera évidemment doté de qualités physiques, qu'il maintiendra tout au long de sa carrière. Sans cesse en relation avec différents publics, il démontrera également sa pédagogie et sa sociabilité auprès des personnes qu'il sera amené à prendre en charge.

Maître nageur sauveteur : carrière / possibilité d’évolution :

Les titulaires d'un diplôme permettant d'exercer le métier de maître nageur sauveteur sont fréquemment recherchés par de nombreux employeurs pour des CDD ou des vacations. Avec l'exigence physique et psychologique que requiert ce métier, le turn-over est assez élevé et rares sont ceux qui exercent cette activité tout au long de leur vie. Les métiers de l'entraînement sportif des compétiteurs des disciplines comme le triathlon ou la natation, mais aussi les postes de chef d'établissement ou directeur d'installations nautiques se présentent comme d'autres perspectives professionnelles pour les maîtres nageurs sauveteurs.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1400 €

Devenir Maître nageur sauveteur : formation nécessaire

Différents diplômes, obligatoires pour pouvoir exercer cette profession, permettent de devenir maître nageur sauveteur :
- le BNSSA (Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique), accessible après la 3e ;
- le BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) activités aquatiques et de la natation, de niveau Bac ;
- le DEJEPS (Diplôme d'Etat JEPS), de niveau Bac+2 ;
- la licence STAPS entraînement sportif, spécialité natation ou le DESJEPS (Diplôme d'Etat supérieur JEPS), de niveau Bac+3.

Situation du métier / contexte pour devenir Maître nageur sauveteur

Le métier de maître nageur sauveteur est particulièrement recherché lors des périodes estivales avec la présence de nombreux touristes à proximité des plans d'eau, mer, océan, piscines de camping, etc. Il est donc fréquent de pouvoir exercer de façon saisonnière ce métier. Il est en revanche plus difficile d'intégrer une structure capable de l'accueillir à temps plein. La possibilité de passer le concours d'ETAPS (Educateur territorial des activités physiques et sportives) est dans la majorité des cas une bonne alternative pour exercer, par la suite ou dans la même période, d'autres activités.


Secteurs associés au métier : Sport et loisirs,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...