En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Masseur-kinésithérapeute

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Masseur-kinésithérapeute

La principale mission des masseurs-kinésithérapeutes est la rééducation. Ils interviennent auprès de patients de tous âges, y compris les nourrissons, notamment pour effectuer des manoeuvres de kinésithérapie respiratoire. Ils travaillent aussi bien manuellement qu'à l'aide d'appareillages médicaux.
Comment devenir Masseur-kinésithérapeute ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Masseur-kinésithérapeute

Les masseurs-kinésithérapeutes, communément appelés kinés, interviennent auprès de patients qui leur sont adressés le plus souvent par des médecins ou des chirurgiens.
Ils vont avoir pour mission de :
• limiter la perte de mobilité ou de souplesse des articulations ou de différentes zones du corps (par exemple de la peau au niveau des cicatrices) ;
• rétablir la bonne mobilité des articulations ;
• corriger les mauvaises postures ;
• soulager des douleurs ;
• prévenir les récidives ;
• proposer des solutions pour aider les patients à surmonter leur handicap.
Pour cela, ils interviennent manuellement mais aussi à l'aide d'appareillages spécifiques.
De façon générale :
• le masseur-kinésithérapeute prend connaissance du patient et de son motif de consultation, souvent explicité par le courrier d'un confrère médecin ;
• il étudie également les éventuels résultats d'examens complémentaires (radios, scanners?) ;
• le kiné réalise ensuite ses propres tests et examens cliniques afin d'évaluer les limitations et les douleurs dont souffre le patient, et détermine les méthodes qu'il va pouvoir employer pour les réduire ;
• le masseur-kinésithérapeute passe alors à la phase du traitement : il peut pratiquer des massages (parfois avec des crèmes), faire faire des mouvements au patient (étirements notamment), parfois en utilisant des machines, des poids, un médecine ball, de la chaleur, la cryothérapie (application de froid), des ultrasons, des électrodes? ;
• il sera amené à conseiller son patient pour lui éviter les récidives (par exemple en cas de lumbago) ou à lui recommander des exercices à faire chez lui de façon régulière entre deux séances ;
• le kiné programme souvent une série de séances allant de 5 à 20 ou plus en fonction de la gravité du problème à traiter.
Les masseurs-kinés interviennent aussi dans des cas plus particuliers, par exemple pour réaliser un bilan de capacités et en dehors de toute prescription médicale, notamment dans les clubs de sport ou dans des cures thermales, voire dans des centres de soins esthétiques.

Fiche Métier : comment devenir Masseur-kinésithérapeute
CC BY 2.0 fjludo

Synonymes du Métier

  • kiné

Devenir Masseur-kinésithérapeute : Qualités requises

Un masseur-kiné doit posséder une bonne résistance physique. En effet, il sera amené à manipuler des patients de diverses corpulences, et il doit être en mesure parfois de les soulever, et bien souvent de les masser vigoureusement (les sportifs notamment). De plus, le masseur-kinésithérapeute passera la majeure partie de la journée debout.
Bien entendu, en tant que professionnel de santé, le kinésithérapeute doit posséder un excellent relationnel. Cela sera d'autant plus important que le masseur-kinésithérapeute doit être capable d'encourager et de motiver ses patients dans les efforts qu'ils effectuent dans le difficile travail de rééducation. De plus, le kinésithérapeute échange souvent avec ses confrères médecins, ergothérapeutes, psychomotriciens, éducateurs, orthopédistes, orthoprothésistes, d'où la nécessité d'être un bon communicant.
Enfin, en tant que professionnel libéral, il devra être un bon gestionnaire capable de s'organiser pour recevoir de nombreux patients tout au long de la journée.

Masseur-kinésithérapeute : carrière / possibilité d’évolution :

Le métier de kinésithérapeute peut constituer une fin en soi. Néanmoins, en tant que masseur-kinésithérapeute, on peut chercher à prendre du galon en passant un concours permettant d'accéder au titre de cadre de santé. À cet échelon, on peut prétendre devenir responsable d'un service, dans un établissement hospitalier notamment, ou encore formateur.
Par ailleurs, de nombreux masseurs-kinésithérapeutes tendent à se spécialiser, par exemple auprès des sportifs, ou encore en suivant une formation d'ostéopathie. Le kiné pourra dans ce cas exercer cette profession parallèlement à son activité de kinésithérapie.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Masseur-kinésithérapeute : formation nécessaire

Pour devenir kinésithérapeute, il vous faudra obtenir le diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute. Pour cela, il est préférable d'avoir un bac scientifique. Vous vous orienterez ensuite vers une formation de trois ans (bac+3) à laquelle il est possible d'accéder soit par concours d'entrée dans chaque école visée (inscription jusqu'en février-mars), soit après avoir validé, en faculté de médecine, une première année commune aux études de santé (PACES). Pour se préparer au mieux au concours d'entrée en école de kinésithérapie, beaucoup d'étudiants préfèrent suivre une année préparatoire.

Situation du métier / contexte pour devenir Masseur-kinésithérapeute

Il est très facile pour un kinésithérapeute de trouver du travail. Les masseurs-kinés qui viennent d'être diplômés débutent souvent en tant que remplaçant à un poste de salarié. Même avec peu d'expérience, plusieurs solutions s'offrent aux masseurs-kinésithérapeutes. Ils pourront ouvrir leur propre cabinet de kinésithérapie (ou reprendre celui d'un confrère), comme le font la grande majorité d'entre eux. Le masseur-kinésithérapeute peut aussi, en même temps ou à la place d'un cabinet libéral, devenir salarié dans un centre de rééducation, dans un centre thermal (balnéothérapie et thalassothérapie) ou en établissement hospitalier.


Secteurs associés au métier : Santé, médical,
Matières associées au métier : Biologie et physiopathologie humaines, Sciences physiques,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...