Orientation Métiers Automobile

Fiche Métier : Mécatronicien

Le métier de mécatronicien/mécatronicienne est multiple. L’ingénieur en mécatronique combine des compétences en mécanique, en électronique et en informatique pour concevoir des systèmes complexes. Son objectif ? Optimiser les performances des outils et des équipements utilisés au quotidien par les particuliers ou les professionnels.
Comment devenir Mécatronicien ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Mécatronicien

Le/la mécatronicien/mécatronicienne se place au carrefour des sciences de l’ingénieur. Le terme, créé en 1969, se réfère à la convergence de trois disciplines : la mécanique, l’électronique et l’informatique. Ce faisant, ce métier lance une passerelle entre trois manières de travailler, mais aussi entre trois époques. La synergie ainsi forgée permet le développement de systèmes intelligents, miniaturisés, qui contribuent à améliorer le fonctionnement et les performances de toutes sortes d’objets. On retrouve en effet les systèmes mécatroniques dans les voitures, les machines à laver, les drones ou encore les outils industriels. À cheval entre ces trois disciplines, vous aurez donc pour mission de :
• concevoir des innovations technologiques intelligentes, sur la base d’un cahier des charges établi par l’entreprise ou le client ;
• participer à l’amélioration des équipements, des appareils et des outils destinés au grand public comme aux professionnels ;
• veiller à la bonne communication entre la partie mécanique et la partie électronique ;
• procéder aux tests et aux contrôles indispensables ;
• suivre les différentes phases nécessaires à la fabrication puis à la production ;
• superviser l’installation et la mise en service des systèmes créés ;
• vous charger de la maintenance de ces systèmes, et au besoin intervenir en cas d’anomalie ou de panne.
Tous les secteurs peuvent bénéficier des compétences de l’ingénieur/ingénieure en mécatronique : l’automobile, le bâtiment, l’industrie chimique, les transports en commun, l’aéronautique, les énergies, etc.

Fiche Métier : comment devenir Mécatronicien
Damien Weber, ingénieur mécatronique chez Oktal, Meudon (92). Travaille à la conception de simulateurs automobiles - Crédit photo : LP/ Frédéric Dugit

Synonymes du Métier

  • Ingénieur/ingénieure de production
  • ingénieur/ingénieure électronicien/électronicienne

Devenir Mécatronicien : Qualités requises

La première qualité d’un/une mécatronicien/mécatronicienne, c’est la pluridisciplinarité. Vous devez maîtriser les particularités conjointes de trois disciplines, tant des outils et des logiciels de conception, des processus de fabrication et de test, que des normes de qualité imposées par les autorités. Pour tirer le meilleur parti de ce vaste ensemble de connaissances et de compétences, vous devrez avoir développé une grande rigueur doublée d’un excellent esprit de synthèse. En plus de la créativité et de la curiosité incontournables pour ce métier d’innovation, il faudra compter sur une certaine aisance relationnelle et sur des qualités managériales, dans l’optique d’assurer la bonne communication entre les différentes équipes. Vous devrez également être capable de résoudre des problèmes complexes, parfois dans des délais limités. Enfin, faut-il préciser qu’un anglais technique irréprochable est un sacré atout ?

Mécatronicien : carrière / possibilité d’évolution :

Parce qu’un/une mécatronicien/mécatronicienne est aussi ingénieur/ingénieure, vous serez généralement recruté par une entreprise au sortir d’une école d’ingénieurs. Le plus souvent, stages et spécialisations dans des domaines pointus représentent des atouts indéniables pour briguer les meilleurs postes. Ensuite, les possibilités d’évolution dépendent de votre niveau de base : si vous démarrez comme technicien/technicienne en mécatronique (niveau licence), les portes seront ouvertes pour devenir ingénieur/ingénieure. Si vous occupez déjà un poste d’ingénieur/ingénieure en mécatronique, vous pourrez évoluer naturellement vers des fonctions spécialisées (ingénieur recherche et développement, ingénieur de production, ingénieur méthodes, ingénieur d’études en électronique), ou choisir la gestion de projet (considérant votre expérience en matière de supervision globale du développement des produits).

Consultez aussi : Ingénieur en mécanique / robotique ; Ingénieur en génie électrique ; Ingenieur automobile

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2900 €

Devenir Mécatronicien : formation nécessaire

La formation nécessaire dépend du métier visé. Vous ambitionnez de devenir ingénieur/ingénieure en mécatronique ? C’est donc un diplôme d’ingénieur qu’il vous faut, obtenu dans une école généraliste ou spécialisée, ou bien après deux années de master universitaire, avec, dans tous les cas de figure, une préférence pour un cursus orienté mécatronique ou mécanique.
Vous désirez démarrer comme technicien/technicienne en mécatronique ? Dans ce cas, l’accès au métier se fait :
• au niveau bac+2 (avec un BTS conception et réalisation des systèmes automatiques ou un BTS électrotechnique) ;
• au niveau bac+3 (via un parcours en relation avec la mécatronique : sciences de l’ingénieur, électronique, énergie mécanique ou électronique, métiers de l’industrie, robotique, etc.).
Il vous sera ensuite possible de poursuivre vos études une fois en poste, pour atteindre le niveau d’ingénieur/ingénieure en mécatronique.

Situation du métier / contexte pour devenir Mécatronicien

Considérant le jeune âge du métier de mécatronicien/mécatronicienne et le haut niveau de technicité requis, vous ne serez pas surpris(e) d’apprendre que la demande connaît chaque année une forte hausse. Le métier est recherché par toutes sortes de structures. Autant dire qu’avec un diplôme en poche, vous pourrez exercer à peu près partout : industrie, établissement public, cabinet de conseil, bureau d’études, etc. Ou bien partir faire vos armes à l’étranger, où le poste s’est également développé à grande vitesse. En somme, vous aurez certainement la chance de pouvoir choisir votre affectation. Sachant que la plupart des mécatroniciens/mécatroniciennes sont approchés par des chasseurs de tête avant même d’avoir mis un point final à leurs études ! Pour ce qui est des conditions de travail, elles diffèrent en fonction du type de poste et de la structure : vous passerez beaucoup de temps devant un ordinateur à concevoir des systèmes intelligents, mais vous devrez aussi vous rendre en atelier et mettre la main à la pâte pour réaliser les tests indispensables ou prendre en charge la maintenance.


Secteurs associés au métier : Automobile, Construction aéronautique, ferroviaire et navale,
Matières associées au métier : Informatique et sciences du numérique, Sciences de l'ingénieur,


Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Ecoles à la Une

EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...