En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Social, Services... > Médiateur familial

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Médiateur familial

Le médiateur familial travaille pour une structure associative ou publique. Là, il aide à la gestion et à la résolution des conflits au sein d'une famille. Ce métier est encore peu reconnu en France, et les postes restent rares.
Comment devenir Médiateur familial ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Médiateur familial

Le médiateur familial exerce dans un bureau. Il est le plus souvent employé par le milieu associatif (école des parents et des éducateurs, union départementale des associations familiales, associations de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence, etc.). Plus rarement, il travaille pour des organismes publics (CAF, mairies, conseils généraux).
Il intervient dans le domaine privé, c'est-à-dire qu'il gère essentiellement les conflits internes dans une famille (disputes autour d'une succession, séparation ou divorce, difficultés relationnelles...). Mais il peut aussi être amené à gérer des troubles de voisinage (nuisances, conflits liés à la mitoyenneté ou à la copropriété...), ou des soucis au sein d'une communauté (tensions liées à l'ethnicité ou à la religion...). Ses missions sont les suivantes :
• il prépare la médiation, afin d'améliorer l'efficacité de son intervention.
• Il recueille les attentes des parties et les informe des aspects déontologiques.
• Il organise des réunions entre individus ou au sein d'un groupe, de manière à identifier les problèmes.
• Il rédige une synthèse des points d'accord et de divergence.
• Il rétablit le dialogue, propose des accords, en essayant de concilier les besoins affectifs, psychologiques et économiques de chacun.
• Il assure éventuellement le suivi de cet accord.
• Si le problème dépasse son champ d'intervention, il oriente ses clients vers un autre professionnel (psychologue, juriste...).
Il est bien entendu tenu au secret professionnel. Il ne peut pas témoigner en justice.

Fiche Métier : comment devenir Médiateur familial
CC BY 2.0 lorenkerns

Synonymes du Métier

  • Intervenant social

Devenir Médiateur familial : Qualités requises

Ce métier requiert avant tout des qualités humaines. Il faut bien sûr un grand sens de l'écoute et de la diplomatie. Le médiateur familial doit être capable de s'adapter et de s'adresser à des publics d'âge et de milieu social très variés. Il doit être ouvert d'esprit, et savoir toujours rester neutre et impartial. Il faut aussi pouvoir faire preuve de recul et ne jamais s'impliquer émotionnellement dans les conflits rencontrés. Il est recommandé d'avoir un bon équilibre émotionnel, car le médiateur familial peut être confronté à des situations tragiques ou à des comportements agressifs. Le métier est en grande majorité féminin.

Médiateur familial : carrière / possibilité d’évolution :

Le plus souvent, la création d'un poste de médiateur familial correspond à une conjoncture spécifique (besoin régulier d'un service de remédiation au sein d'une structure associative, et budget pour financer cette prestation). Ce métier n'est donc pas un de ceux dans lesquels on débute, mais plutôt une fonction vers laquelle on évolue. Le médiateur peut également pratiquer son activité en libéral, mais rares sont ceux qui parviennent à en vivre. La grosse majorité travaille en parallèle dans les domaines du médico-social, de la psychologie ou de l'accompagnement familial, à un poste pour lequel ils ont suivi une formation, et où s'effectuera l'avancement de leur carrière. Parfois cependant, une évolution du poste de médiateur familial vers des fonctions d'encadrement ou de formation est envisageable.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Médiateur familial : formation nécessaire

La Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation propose un certificat d'aptitude à la profession de médiateur (CAPM).
Il existe un diplôme d'État, le DEMF (diplôme d'État de médiateur familial). Pour l'obtenir, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau bac+3 dans les domaines juridiques, psychologiques ou sociologiques, et suivre une formation d'une durée de 4 mois. Le diplôme peut aussi être acquis par validation d'expérience.
Il est également possible de suivre une filière universitaire : Paris Assas, Paul Valéry à Montpellier et Lyon II, par exemple, proposent un master en médiation.

Situation du métier / contexte pour devenir Médiateur familial

Médiateur est une vocation. Les postes sont rares (on recense 2 000 médiateurs familiaux en France), et la profession est encore méconnue. Pour cette raison, il n'existe pas encore de statut ni de grille de salaire officielle pour ce métier. La rémunération dépend donc de la structure d'embauche. La plupart des médiateurs familiaux en activité n'exercent qu'à mi-temps (ou moins) et ont une autre activité professionnelle à côté, dans une autre structure, ou dans le même organisme, mais sous une autre fonction.


Secteurs associés au métier : Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Sciences et techniques sanitaires et sociales,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...