En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Culture,... > Menuisier-agenceur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Menuisier-agenceur

Le menuisier-agenceur réalise les aménagements intérieurs d'un bâtiment (fenêtres et portes, parquets, boiseries d'intérieur, cuisines, salles de bains, travaux d'isolation...). Il travaille le bois, mais il utilise aussi l'aluminium, le plastique et les matériaux composites.
Comment devenir Menuisier-agenceur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Menuisier-agenceur

Le menuisier-agenceur répartit son temps entre l'atelier et le chantier. Dans son atelier, il :
• lit les plans de fabrication que lui transmet le bureau d'études ;
• choisit le type de bois en fonction de sa couleur, de sa résistance, du style d'habitat et des goûts du client, puis il passe la commande ;
• réalise les différentes pièces, les découpe, ponce, teint. Il emploie pour cela des outils manuels (perceuse, scie sauteuse, visseuse...) et des machines à commande numérique.
• Chaque pièce doit être conforme au cahier des charges et s'emboîter parfaitement.
• Il travaille sous la direction d'un chef d'atelier.
Sur le chantier :
• il assemble les différents éléments et les place. Il doit alors s'adapter aux contraintes du terrain, et peut avoir à modifier les éléments réalisés en atelier (sol qui n'est pas à niveau, etc.).
• Il travaille sous la direction du chef de pose, et en équipe avec les autres corps de métiers du bâtiment : maçons, plâtriers, peintres.
Il doit respecter les normes de sécurité (port d'éléments de protection) et les règles environnementales concernant l'évacuation des déchets toxiques.

Fiche Métier : comment devenir Menuisier-agenceur
CC BY-SA 3.0 Antoine Taveneaux

Devenir Menuisier-agenceur : Qualités requises

Le menuisier-agenceur allie sens de l'esthétique (sensibilité à l'harmonie des volumes, à l'aménagement de l'espace intérieur) et savoir-faire technique. Son métier nécessite une habileté manuelle ainsi que des connaissances en électricité, plomberie, isolation, pose de carrelage et plâtrerie. Il doit aussi maîtriser le calcul, la géométrie et la représentation dans l'espace, le dessin industriel. Il utilise des logiciels de dessin ou conception assistée par ordinateur. Enfin, il doit être mobile pour pouvoir se déplacer sur des chantiers parfois éloignés.

Menuisier-agenceur : carrière / possibilité d’évolution :

La formation sur le tas est possible dans ce secteur, même s'il est recommandé de passer un diplôme. Comme dans la plupart des métiers du bâtiment, il faut commencer comme ouvrier d'exécution (réalisation de travaux simples). Avec l'expérience ou en passant les qualifications nécessaires, on accède ensuite au grade d'ouvrier professionnel (connaissance des techniques et prise d'initiatives dans la réalisation), puis de compagnon professionnel (exécution de travaux délicats et habilitation à former des apprentis). Enfin, le maître ouvrier peut réaliser des travaux complexes et encadrer une équipe. S'il connaît d'autres techniques du bâtiment, il a alors une vision plus globale de la construction, et peut donc évoluer vers des postes de chef de chantier.
Avec l'expérience, le menuisier-agenceur peut en outre se spécialiser dans l'agencement d'un type de bâtiment (cuisines, bateaux...). Il peut aussi évoluer vers la décoration ou l'architecture d'intérieur. Il est aussi possible, en suivant une formation en gestion et comptabilité, d'ouvrir sa propre entreprise artisanale.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Menuisier-agenceur : formation nécessaire

Après le collège, vous pouvez passer un CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, ou menuisier installateur. Autre possibilité : passer un bac professionnel technicien menuisier-agenceur. Vous pourrez alors poursuivre vos études jusqu'à bac+2, avec un BTS agencement de l'environnement architectural.

Situation du métier / contexte pour devenir Menuisier-agenceur

Les entreprises de construction recherchent régulièrement des menuisiers-agenceurs. Par ailleurs, nombreuses sont les sociétés qui se tournent vers le développement durable : le bois est donc de plus en plus souvent utilisé, et la demande en ouvriers qualifiés s'accroît.


Secteurs associés au métier : Culture, Artisanat d'art,
Matières associées au métier :


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...