En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Agriculture,... > Moniteur d'équitation

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Moniteur d'équitation

Le moniteur d'équitation est un éducateur sportif qui allie passion des chevaux et talents de pédagogue . Formé pour encadrer des groupes et instruire les élèves en toute sécurité, il doit être polyvalent et apte à gérer des situations imprévues.
Comment devenir Moniteur d'équitation ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Moniteur d'équitation

Le moniteur ou la monitrice d'équitation est un éducateur sportif. Il enseigne l'art équestre dans une association, un club ou un centre hippique. Les cours d'équitation appelés  « reprises » ont parfois lieu dans un manège couvert, mais ils se déroulent le plus souvent à l'extérieur. Ils s'adressent à différents publics : adultes, enfants, débutants ou cavaliers confirmés.
En professionnel vigilant, le moniteur d'équitation vérifie que les conditions de sécurité sont bien remplies : il selle et harnache lui-même les montures et s'assure que tous les cavaliers portent une bombe et une tenue adéquate. Il fait progresser les débutants de manière ludique tout en veillant à éviter chutes et accidents :
• il attribue aux différents participants les chevaux qui leur conviennent le mieux,
• il familiarise les cavaliers avec leur monture,
• il leur explique comment donner des instructions au cheval (avancer, s'arrêter, changer de direction) en employant la gestuelle appropriée,
• il leur apprend à monter en selle et à conserver leur équilibre quelle que soit l'allure (pas, trot, galop),
• il adapte les exercices en fonction de la progression de chaque élève en prenant garde de ne pas épuiser le cheval,
Et bien sûr? Il s'occupe des chevaux. C'est lui qui les nourrit, les prépare, les brosse, les soigne et veille à la propreté des boxes.

Fiche Métier : comment devenir Moniteur d'équitation
CC BY-SA 2.0 sk8geek

Synonymes du Métier

  • maître de manège

Devenir Moniteur d'équitation : Qualités requises

Être bon cavalier est une condition indispensable, mais insuffisante, pour devenir moniteur d'équitation. Responsable de la sécurité de ses élèves, le moniteur d'équitation doit faire preuve d'une vigilance sans faille et savoir parer immédiatement au moindre incident. Il doit avoir une personnalité assez affirmée pour encadrer un groupe et lui éviter de prendre des risques inconsidérés.
Patient avec les chevaux et les humains, il doit être capable de transmettre ses connaissances avec clarté et pédagogie pour permettre à ses élèves de s'affirmer et de révéler tout leur potentiel.
Polyvalent, il doit également être disponible et savoir adapter son rythme de travail en fonction d'éventuels impondérables.
Enfin, un bon relationnel et l'esprit d'initiative lui permettront de capter l'intérêt de la clientèle.

Moniteur d'équitation : carrière / possibilité d’évolution :

Avec un BPJEPS vous devriez trouver sans peine un emploi de moniteur d'équitation car les activités équestres connaissent actuellement un véritable essor.
Avec un DEJEPSvous pouvez prétendre à un poste d'instructeur. Vous pourrez alors préparer les cavaliers aux concours équestres, former des moniteurs ou participer à la gestion d'un centre équestre.
Il existe de nombreuses possibilités d'évolution : éleveur, accompagnateur de tourisme équestre, garde à cheval. Avec un certificat de qualification handisport, vous pourrez même devenir équithérapeute.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Moniteur d'équitation : formation nécessaire

À la fin de vos études secondaires, avec ou sans le bac, vous pouvez préparer un diplôme de niveau IV : le BPJEPS spécialité activité équestre.
Ce diplôme peut être obtenu en formation initiale, en formation continue ou en alternance. Les prérequis sont :
• 18 ans minimum,
• le niveau équestre Galop 7,
• une licence de compétition minimum « Amateur 4 »,
• l'attestation de Formation aux Premiers Secours,
• un certificat médical d'aptitude

Avec un excellent niveau d'équitation, vous pouvez aussi préparer un diplôme de niveau III : Le DEJEPS. Pour s'y inscrire, il faut soit :
•2 ans d'activité professionnelle dans le domaine de l'équitation,
• une formation de niveau IV + 6 mois d'expérience professionnelle,
• un diplôme de niveau IV (BEJEPS, licence, DUT)

Situation du métier / contexte pour devenir Moniteur d'équitation

Les sports équestres connaissent un vif succès et les possibilités d'embauche, parfois saisonnières en début de carrière, ne manquent pas. Les débouchés sont nombreux et les opportunités d'évolution également. Il n'est donc pas rare que le moniteur d'équitation délaisse un métier très exigeant pour se consacrer à l'élevage, organiser des courses, ou devenir responsable de centre équestre.


Secteurs associés au métier : Agriculture, agroalimentaire, Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Ecologie, Agronomie, Éducation physique et sportive,


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...