En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Navigateur timonier

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Navigateur timonier

Au sein de la marine nationale française, le navigateur timonier s'occupe des moyens de communication, des outils de navigation ainsi que des relevés météorologiques pour que l'officier chef de quart puisse assurer la navigation. C'est son assistant direct à la passerelle. Il gère également les transmissions radiotéléphoniques et les différents moyens de communication avec les autres navires et les sémaphores (signaux lumineux et pavillons). Il détermine la position du bateau, et corrige les documents de navigation si besoin. C'est lui qui classe et prépare les cartes pour le chef de quart.

Comment devenir Navigateur timonier ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Navigateur timonier

La principale mission du navigateur timonier est d'indiquer à l'officier chef de quart passerelle (ou lieutenant de pont) la position exacte du navire. Il travaille sur cartes, pour s'assurer que le navire ne dévie pas de la route choisie par la hiérarchie. C'est lui qui trace les routes sur les cartes, et effectue tous les calculs. Il se sert de repères à terre, de récepteurs de position par satellite (système GPS) ou d'un sextant. Il tient le journal de bord concernant la navigation. Le navigateur-timonier a aussi pour mission de communiquer avec les autres bâtiments sur l'eau soit par radio, soit à l'aide de signaux lumineux (morse), de signaux à bras ou de signaux par pavillon, afin de déterminer et de se faire confirmer les intentions de chacun. Il surveille l'océan (à la jumelle ou au radar) pour détecter le moindre obstacle à la navigation.
Au quotidien, le navigateur timonier a pour missions de :
• tracer la route du navire ;
• mettre à jour les documents de navigation ;
• participer à la navigation ;
• tenir le journal de bord ;
• communiquer avec les autres navires, avec les sémaphores ;
• surveiller la mer et détecter les anomalies dans l’environnement ;
• communiquer avec Météo France ;
• contribuer à la sécurité du navire ;
• participer à l’entretien du navire.

Fiche Métier : comment devenir Navigateur timonier
Le navigateur timonier est l'adjoint de l'officier chef du quart pour la navigation. Il détermine la position du navire. Crédit : Marine Nationale

Synonymes du Métier

  • Navigateur-timonier, navigatrice-timoniere, marin de la navigation maritime

Devenir Navigateur timonier : Qualités requises

Le navigateur-timonier a nécessairement une bonne vue et de bonnes aptitudes en mathématiques et en géométrie. Il apprécie la vie en collectivité, et résiste au stress que lui impose sa fonction. Il est efficace et rapide dans l'exécution des tâches qui lui sont assignées. Il a un bon relationnel, notamment avec son supérieur hiérarchique direct, le chef de quart passerelle. Par ailleurs, il ne doit pas avoir un ego surdimensionné, car il est toujours au service de son supérieur. En outre, chaque jour est différent du précédent dans ce métier, et en ce sens, le navigateur-timonier doit nécessairement s'adapter en permanence. Il sera également sollicité pour les exercices de sécurité et les diverses simulations (feu à bord ou repêchage de migrants), et devra se plier avec enthousiasme à ces tâches variées. Par ailleurs, on appréciera qu'il reste discret sur ce qu'il est susceptible d'entendre à la passerelle...

Navigateur timonier : carrière / possibilité d’évolution :

Il faut être titulaire du baccalauréat – section scientifique généralement – pour intégrer l'École des mousses (à Brest ou à Cherbourg) ou l'École de Maistrance (à Brest). Les navigateurs-timoniers ont entre 17 et 25 ans quand ils intègrent la formation. Ils sont déclarés aptes par un médecin de la santé des gens de la mer, savent nager, et sont de nationalité française. Ceux qui sont bons en géométrie et en calcul (des marées, des courants, du vent) deviennent navigateurs-timoniers. Après plusieurs années d'exercice, le navigateur-timonier s'engage dans un cursus pour obtenir le brevet supérieur qui lui permet de devenir à son tour chef de quart passerelle (ou lieutenant de pont). Il pourra également choisir de commander des petites embarcations de surface (comme des remorqueurs, par exemple).

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1648 €

Devenir Navigateur timonier : formation nécessaire

Tout d'abord, il faut décider de devenir marin et adhérer à l'effort collectif et à l'esprit d'équipage pour remplir les missions de la marine. Après formation à l'École des mousses ou à l'École de Maistrance, il faut conjuguer les connaissances de la mer et celles, techniques, liées au métier de navigateur-timonier. Il est nécessaire de pouvoir faire preuve de disponibilité et d'adaptation, notamment aux technologies et équipements, qui changent régulièrement. La formation est essentiellement axée sur le calcul : des routes, des repères, des vents, des courants, des marées, et sur l'utilisation des outils à disposition du navigateur-timonier pour ce faire (GPS, sextant, jumelles...). Sans diplômes, il est possible de s'engager pour une courte durée, mais il faut un niveau bac pour s'engager sur une longue durée (entre 4 et 10 ans) à devenir officier marinier. Il est demandé au navigateur-timonier de parler anglais pour pouvoir communiquer par radio avec les autres bâtiments naviguant.

Situation du métier / contexte pour devenir Navigateur timonier

Le métier de navigateur timonier jouit d'une bonne réputation auprès des gens de la mer, car il s'exerce sur la passerelle, au coude à coude avec le commandant, et qu'il est nécessaire à la bonne navigation du bateau. C'est lui qui gère les cartes utiles aux décisions. C'est la petite main dont on ne saurait se passer. Beaucoup de navigateurs-timoniers font le nécessaire pour devenir officier chef de quart, libérant ainsi la place pour d'autres jeunes qui choisissent d'embrasser cette carrière. Toutefois, celle-ci est très technique et nécessite des aptitudes certaines, notamment en mathématiques. De plus en plus de jeunes filles sont séduites par ce métier hors norme.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité, Informatique, Télécoms et Réseaux, Logistique, transport,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive, Histoire Géographie,


Vidéo. Métier de navigateur timonier



L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...