En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Nutritionniste

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Nutritionniste

A la différence du diététicien, le nutritionniste est un médecin spécialisé dans les problèmes liés à l'alimentation. Qu'il exerce en milieu hospitalier ou à titre libéral, ce professionnel de santé prévient et traite des maladies de la nutrition telles que le surpoids, l'obésité ou encore le diabète.

Comment devenir Nutritionniste ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Nutritionniste

Au cours de sa formation en médecine, le médecin nutritionniste a acquis les compétences nécessaires pour accomplir les missions suivantes :
• prévenir et dépister les maladies de la nutrition,
• traiter les maladies de la nutrition : obésité, surpoids, intolérances alimentaires, diabète de type II, hypercholestérolémie, troubles digestifs...,
• prendre en charge les troubles alimentaires : boulimie, anorexie, phobie alimentaire...,
• effectuer une enquête alimentaire pour chaque patient,
• déterminer les causes d'un trouble alimentaire,
• connaître parfaitement les propriétés et les compositions des aliments,
• conseiller les patients sur les bonnes pratiques alimentaires,
• établir des programmes alimentaires adaptés aux besoins des patients,
• déterminer le poids idéal du patient et la perte de poids envisagée,
• prescrire des médicaments si nécessaire,
• détecter les erreurs alimentaires commises par le patient pour les rectifier,
• préconiser la réalisation d'examens médicaux complémentaires,
• surveiller la perte de poids du patient au cours de consultations ultérieures,
• favoriser la stabilisation du poids après un amaigrissement,
• aider le patient à trouver un nouvel équilibre alimentaire.

Fiche Métier : comment devenir Nutritionniste
Hôpital Avicenne à Bobigny (Seine-saint-Denis). Une nutritionniste passe dans les chambres pour vérifier les plateaux repas. Crédit photo Le Parisien

Devenir Nutritionniste : Qualités requises

Devenir nutritionniste suppose au préalable que vous ayez un attrait pour la médecine, voire une véritable passion, puisque vous allez passer une dizaine d'années à l'étudier. Ensuite, vous devez être doté d'une grande capacité d'écoute car vous allez être confronté à des personnes malades qui seront en demande d'aide et de soins. Il est donc primordial de faire preuve d'empathie, d'attention et de compréhension pour déterminer précisément les origines d'un problème nutritionnel. En sus de vos compétences médicales, vous allez devoir exercer régulièrement vos talents de pédagogue et de conseiller. En effet, l'information représente une part importante du métier de nutritionniste. Vous allez devoir expliquer à vos patients pourquoi certains aliments leur sont déconseillés ou comment leur régime alimentaire a un impact négatif sur leur santé. Il est donc essentiel de faire preuve de persuasion sans pour autant vous montrer autoritaire. Un véritable travail de diplomate vous ouvre les bras ! Dans le cadre de la prise en charge des troubles alimentaires, certaines notions de psychologie, voire de psychiatrie, sont indispensables. Pour fidéliser votre clientèle, l'organisation et la rigueur sont évidemment des prérequis indispensables.

Nutritionniste : carrière / possibilité d’évolution :

Les modalités d'exercice de l'activité de médecin nutritionniste sont multiples. Une fois diplômé, vous pouvez envisager de travailler au sein d'un établissement hospitalier, d'une clinique privée, d'un cabinet médical ou pour un organisme particulier tel qu'un centre sportif ou un groupe scolaire. De nombreux nutritionnistes choisissent également de s'installer à leur compte tandis que d'autres optent pour la voie humanitaire et partent à l'étranger pour participer à des programmes de renutrition ou de rééducation alimentaire dans des zones géographiques touchées par la famine. Pour diversifier votre offre, vous pouvez également participer, ponctuellement, à des formations professionnelles ou à des séminaires thématiques. Vous pouvez également vous orienter vers la recherche, enseigner au sein d'un centre hospitalier universitaire (CHU) ou exercer au sein d'un pôle de recherche.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2000 €

Devenir Nutritionniste : formation nécessaire

Pour devenir nutritionniste, vous allez d'abord devoir être médecin ! Si le métier de diététicien, lui, est accessible à partir de bac +2, celui de nutritionniste requiert, dans un premier temps, d'être diplômé d'une faculté de médecine, soit six années d'études auxquelles viennent d'ajouter plusieurs années de spécialisation acquise en empruntant l'un des deux cursus suivants :
• l'internat de spécialité endocrinologie-diabétologie est la formation la plus généraliste car elle aborde l'ensemble des disciplines relatives à la nutrition. A terme, il est sanctionné par un diplôme de praticien spécialiste.
• le doctorat d'université en nutrition est, lui, davantage tourné vers la recherche et, par conséquent, reste souvent plus spécifique que la première formation.
Dans les deux cas, vous devez vous préparer à environ 11 ou 12 années d'études après le baccalauréat.

Situation du métier / contexte pour devenir Nutritionniste

Le métier de médecin nutritionniste est en quelque sorte victime de son succès chez les étudiants en médecine. Or, les postes au sein des centres hospitaliers restent insuffisants par rapport au nombre de demandeurs. Bien que de nouvelles opportunités d'emplois dans d'autres structures se soient développées ces dernières décennies, beaucoup de nutritionnistes sont contraints de se réorienter faute de débouchés intéressants.
La concurrence des diététiciens explique également les difficultés rencontrées par la profession pour bénéficier d'un marché porteur. Toutefois, consulter un médecin nutritionniste présente l'avantage d'être remboursé à 70 % par l'Assurance Maladie, contrairement au diététicien qui, lui, ne bénéficie que de l'éventuelle prise en charge des complémentaires santé. Nombre de nutritionnistes se dirigent alors vers des activités de conseil, notamment, auprès de l'industrie agroalimentaire ou du gouvernement qui a mis en place un Programme national nutrition et santé (PNNS).

Salaire : Entre 2 000 euros et 9 000 euros brut par mois, en fonction du secteur d'activité


Secteurs associés au métier : Santé, médical,
Matières associées au métier : Sciences et techniques sanitaires et sociales, Technologie et méthodes culinaires, Technologies biochimiques et biologiques,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...