En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Oculariste

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Oculariste

Son nom est trompeur. L'oculariste n'est pas un médecin ! C'est un technicien qui réalise et assure la pose de prothèses oculaires. Il conçoit des yeux artificiels en fonction des besoins et de la physionomie des patients.
Comment devenir Oculariste ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Oculariste

Les missions de l'oculariste sont transversales. Elles démarrent avec l'identification des besoins de la personne qui va porter l'appareillage. Elles se poursuivent avec la réalisation des yeux artificiels et s'achèvent avec la pose de ceux-ci. Qu'il soit en profession libérale ou employé par un laboratoire, l'oculariste doit :
• recevoir le patient en consultation
• prendre les empreintes et les mesures de l'?il de son client
• identifier les particularités de la couleur de l'iris, de l'éclat, de la forme et de la dimension du globe oculaire
• concevoir et confectionner la prothèse oculaire
• maîtriser les techniques de transformation des résines organiques
• peindre l'iris, les veines, le blanc de l'?il pour une prothèse oculaire naturelle
• conseiller le client à propos des changements en matière de vision et de perception
• l'informer des mesures d'entretien nécessitées par la prothèse oculaire.

Fiche Métier : comment devenir Oculariste
CC BY 2.0 Pierre

Synonymes du Métier

  • Auxiliaire de santé

Devenir Oculariste : Qualités requises

L'oculariste a un lien direct avec le client. Il est donc important qu'il possède des capacités d'écoute et d'empathie. En effet, le client est placé en situation de fragilité. Suite à une maladie ou à un accident, il doit accepter le fait de porter une prothèse oculaire. L'oculariste peut également intervenir sur les enfants, notamment les nourrissons victimes de malformations. Sa capacité à dédramatiser le port d'une prothèse oculaire sera un atout.
Autres qualités indispensables pour un oculariste : le souci du détail, la rigueur et une dextérité manuelle afin de reproduire, grâce à des résines organiques, une prothèse oculaire qui saura paraître naturelle et qui sera confortable à porter.

Oculariste : carrière / possibilité d’évolution :

Si vous avez décidé de devenir oculariste, vous pouvez démarrer votre carrière dans un laboratoire privé ou au sein du service ophtalmologique d'un hôpital. Au fur et à mesure, votre expérience peut vous permettre de vous lancer en tant que travailleur indépendant. Dans ce cas, il est primordial d'obtenir la reconnaissance de votre compétence professionnelle par les organismes d'assurance maladie afin d'assurer une partie ou la totalité de la prise en charge de l'appareillage oculaire. L'oculariste peut être soumis à des contrôles en matière d'hygiène de la part des autorités sanitaires.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Oculariste : formation nécessaire

Le métier d'oculariste est assimilé aux auxiliaires de santé. Néanmoins, apprendre le métier d'oculariste s'apparente au compagnonnage. Car il n'existe ni école ni formation spécifique. Vous pouvez devenir un technicien spécialisé grâce aux ocularistes déjà en exercice. Stages, échanges d'expérience et partage vous permettront d'acquérir les compétences nécessaires pour maîtriser les techniques de fabrication de l'appareillage.
Vous pouvez obtenir tous les renseignements auprès des ocularistes en activité, qu'ils soient installés en libérale ou salariés au sein d'un laboratoire privé.
Enfin, il est intéressant de compléter votre cursus avec un stage au sein d'un service ophtalmologique dans un hôpital.

Situation du métier / contexte pour devenir Oculariste

Voilà un métier au sein duquel vous n'allez pas rencontrer beaucoup de concurrence. On compte une poignée d'ocularistes en France : ils sont moins de 50 à l'heure actuelle ! Autre possibilité pour exercer ce métier : les associations humanitaires qui oeuvrent auprès des populations lors des guerres ou des catastrophes.


Secteurs associés au métier : Santé, médical,
Matières associées au métier : Techniques de laboratoire,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...