En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Agriculture,... > Palefrenier

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Palefrenier

Le métier de palefrenier ou de palefrenière ne consiste pas uniquement à soigner les équidés. Il exige une grande polyvalence . Le garçon (la fille) d'écurie doit être partout à la fois. Très physiques, ses tâches sont multiples : nourrir et faire travailler les animaux, les préparer, les soigner, nettoyer les écuries, entretenir matériel et locaux, renseigner les visiteurs? C'est un métier difficile qu'on ne peut exercer sans une véritable passion.
Comment devenir Palefrenier ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Palefrenier

Le palefrenier ou la palefrenière (40 % des postes de soigneur de chevaux sont occupés par des femmes) est un employé polyvalent qui exerce ses activités au sein d'un haras, d'un centre équestre ou d'une école de dressage. Il prend en charge tous les aspects de la vie quotidienne des équidés :
• il distribue la nourriture et dose les rations en fonction des besoins de chaque animal,
• il s'occupe des soins corporels : bouchonnage, étrillage, pansage, tonte, curage des sabots?
• il surveille les chevaux et donne l'alerte en cas de blessure ou en présence de signes évocateurs d'un problème de santé (comportement inhabituel, nervosité, boiterie, fièvre). Le cas échéant, il leur donne les premiers soins ou assiste le vétérinaire lors des mises bas.
• il selle et desselle les chevaux, les fait travailler et les promène à la longe, mais dans la plupart des cas, il ne les monte pas.
Il consacre environ la moitié de son temps au nettoyage des boxes (renouvellement des litières, paillage) et à l'entretien du matériel d'équitation : selles, harnais, brides, courroies, couvertures?
Bien souvent, le garçon d'écurie est également chargé de travaux annexes comme les petites réparations (clôtures, matériel agricole), la maintenance des locaux (peinture, menuiserie, électricité) ou l'entretien des terrains avoisinants. Dans un centre équestre, il peut aussi être amené à renseigner les visiteurs.

Fiche Métier : comment devenir Palefrenier
CC BY 3.0 Animatum

Synonymes du Métier

  • soigneur d'équidés, garçon d'écurie, lad

Devenir Palefrenier : Qualités requises

Passionné par les chevaux, le palefrenier doit avoir une bonne résistance physique et ne pas rechigner à la tâche. Ses journées commencent aux aurores et sont physiquement éprouvantes, car il doit quotidiennement transporter de lourdes charges : ballots de paille, sacs de fourrage, seaux de nourriture ... Une bonne connaissance des chevaux et le sens de l'observation sont également indispensables car il doit identifier les problèmes et faire face aux changements d'humeur des équidés sans se départir de son calme.
Amené à gérer tous les impondérables, il doit être énergique et débrouillard. Des notions d'équitation, de maréchalerie et des dispositions pour le bricolage sont généralement appréciées dans cette profession.

Palefrenier : carrière / possibilité d’évolution :

Autodidacte, titulaire d'un CAP agricole de soigneur d'équidés ou de maréchalerie, le jeune qui souhaite devenir palefrenier orientera ses recherches vers les haras de l'Ouest et les centres équestres (ils sont principalement situés autour de Paris et dans les régions touristiques). Un permis poids lourds, nécessaire pour conduire les vans, constituera un atout.
En dehors de chef palefrenier, les possibilités d'évolution sont peu nombreuses. Une formation complémentaire (équitation, maréchalerie) est donc appréciable. Dans les grands haras, elle permet de devenir responsable d'écurie après quelques années d'expérience.
Il est également possible de bifurquer vers le tourisme équestre, les professions d'inséminateur ou d'éleveur.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Palefrenier : formation nécessaire

Pour accéder au métier de palefrenier, deux formations sont accessibles à l'issue de la classe de troisième :
• le CAP de maréchalerie
• le CAP agricole de soigneur d'équidés
Celui-ci peut être préparé en formation initiale ou en apprentissage. Il permet de devenir aide-palefrenier puis palefrenier.
Il existe également un Bac professionnel « Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique ».

Situation du métier / contexte pour devenir Palefrenier

Le métier de palefrenier demande une forte motivation car il est très éprouvant physiquement. Celui qui s'y engage doit être prêt à vivre au rythme des chevaux, levé à l'aube, disponible à tout moment en cas de problème, prêt à sacrifier week-ends et jours fériés.
Quant aux débouchés, ils sont peu nombreux et le recrutement par cooptation, très pratiqué dans le milieu équestre, ne facilite pas les choses.


Secteurs associés au métier : Agriculture, agroalimentaire, Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Ecologie, Agronomie, Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...