En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Pilote aéronautique navale

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Pilote aéronautique navale

Ce qui caractérise le/la pilote aéronautique navale est qu'il/elle décolle depuis une base aéronautique ou un bâtiment en mer tel qu'un porte-avions ou une frégate. Il/elle pilote des engins variés selon ses aptitudes ; il/elle peut être pilote d'hélicoptère, pilote de chasse, ou encore pilote de guet ou d'un avion multimoteur. Son rôle va du secours en mer à la surveillance d'une zone, de la lutte anti-sous-marine aux missions d'attaques contre des unités flottantes ou non. Il/elle exerce de jour comme de nuit, en France comme à l'étranger, pour agir ou rapporter des renseignements.
Comment devenir Pilote aéronautique navale ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Pilote aéronautique navale

Parmi les missions variées d'un ou d'une pilote aéronautique navale, on trouve le renseignement, le secours, la surveillance, la protection et l'assaut. Le/la pilote aéronautique navale est un officier dont on attend beaucoup de polyvalence. Il/elle décolle d'une base aéronautique ou d'un bâtiment du type porte-avions (ou frégate) pour survoler les côtes françaises et étrangères ainsi que les mers et les océans. Selon ses compétences et ses préférences, le/la pilote aéronautique navale officie à bord d'un Rafale ou d'un Super Étendard (filière pilote de chasse), ou bien d'un Atlantique 2 ou Falcon 50 (filière pilote multimoteur), ou encore à bord d'un Hawkeye (filière pilote de guet) ou d'un hélicoptère (Lynx, Panther, Caïman).
Les principales activités du pilote aéronautique navale sont :
• participer à des missions de secours maritime ;
• rapporter des renseignements ;
• surveiller les côtes ;
• participer à des assauts contre des forces ennemies ;
• détecter toute menace en provenance des flots ;
• protéger des opérations maritimes ;
• assurer le support aérien.

Fiche Métier : comment devenir Pilote aéronautique navale
Les pilotes dans l'aéronautique navale - Pilote de Super Etandard modernisé - Crédit Photo : Marine nationale / Ministère de la Défense

Synonymes du Métier

  • pilote aéronautique navale, pilote de chasse sur porte avion, pilote d'hélicoptère, pilote de chasse de lʼaéronavale.

Devenir Pilote aéronautique navale : Qualités requises

Le/la pilote aéronautique navale est un officier militaire. Il/elle se doit donc de respecter les ordres, et d'y adhérer sans les remettre en question. Sa condition physique doit être excellente. C'est un(e) sportif(ive) né(e), et il/elle doit savoir résister aux nombreuses situations stressantes auxquelles son métier le confronte. Les pilotes en aéronautique navale sont amateurs de sensations fortes et sont des compétiteurs : ils/elles aiment améliorer leurs performances. Les missions confiées à un(e) pilote aéronautique navale requièrent qu'il/elle sache parler anglais. Inévitablement, il/elle doit également savoir nager. Les pilotes doivent minutieusement préparer leurs vols. Ils sont donc sensibles à tout ce qui les concerne : météo, quantité de carburant... Ils remettent sans cesse leurs choix en question pour s'améliorer. Un(e) pilote aéronautique navale doit aussi faire preuve de patience lorsqu'il/elle ne vole pas, et occuper ce temps : formation, entraînement physique...

Pilote aéronautique navale : carrière / possibilité d’évolution :

Après un baccalauréat section scientifique, il est possible d'être présélectionné pour intégrer la base aéronautique de Lanvéoc-Poulmic, en Bretagne. Là, des tests attendent les candidats. Ceux-ci sont évalués sur leurs capacités sportives, sur leur niveau d'anglais (sur la base du test TOEIC), sur leurs connaissances en aéronautique. Ils passent également des tests psychotechniques et des entretiens avec des pilotes. Ils doivent s'exercer sur simulateur, et être déclarés aptes par la médecine du travail. Ensuite, la sélection se fait grâce à quatorze vols au cours desquels les candidats doivent prouver leurs aptitudes. Ils doivent avoir assimilé le domaine aéronautique en quatorze vols sur un Cap 10. Un officier pilote aéronautique navale peut monter en grade et passer de sous-lieutenant à lieutenant, puis capitaine ou commandant. La principale évolution professionnelle est de devenir chef de patrouille, mais certains choisissent de devenir instructeurs et de faire voler la génération suivante de pilotes en aéronautique navale.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2800 €

Devenir Pilote aéronautique navale : formation nécessaire

Pour être présélectionné et intégrer la base aéronautique de formation, il faut être titulaire d'un baccalauréat scientifique. Puis, il convient de réussir tous les tests (dont les drastiques tests médicaux qui portent notamment sur la vue, l'ouïe et la résistance cardiaque) avant de commencer à voler sur un Cap 10. La sélection se fait au bout des dix-sept semaines de formation et des quatorze vols requis. Selon les aptitudes démontrées par le candidat et selon ses souhaits, il est dirigé vers une filière : pilote de chasse (nota : la formation de pilote de chasse dure quatre ans), pilote de guet, pilote d'hélicoptère, pilote de multimoteur. Une autre voie possible pour devenir pilote aéronautique navale est d'intégrer la formation générale de l'École de maistrance, puis, après admission à un concours, d'exercer un métier au sein de l'aéronautique navale (par exemple, électricien de bord). Après quelques années d'exercice, il est alors possible de passer en interne le concours de pilote aéronautique navale.

Situation du métier / contexte pour devenir Pilote aéronautique navale

Les places de pilote aéronautique navale sont chères, et les conditions pour exercer ce métier sont difficiles à réunir, mais la fierté de servir son pays et ses concitoyens, et les sensations procurées en exercice valent de s'accrocher à ce métier qui est souvent un rêve de jeunesse réalisé. Il est à noter que ce métier n'est pas toujours compatible avec une vie de famille, quand la base de décollage se situe en mer : le/la pilote aéronautique navale découche presque la moitié de l'année, sans compter qu'il faut que sa famille tolère les risques qu'il/elle prend dans l'exercice de ses fonctions, ses missions étant parfois dangereuses. Pourtant, de plus en plus de femmes sont séduites par ce métier difficile.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive, Enseignements technologiques transversaux, Physique-chimie,


Vidéo. A l'école des pilotes de chasse de lʼaéronavale.



L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...