En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > BTP, architecture > Plâtrier

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Plâtrier

Le plâtrier est un ouvrier spécialisé qui intervient en second oeuvre. Une fois que le gros oeuvre a été réalisé, le plâtrier travaille le plâtre pour préparer les murs de construction et les plafonds.
Comment devenir Plâtrier ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Plâtrier

Le plâtrier entre en jeu une fois que la menuiserie et la maçonnerie ont été faites. Qu'il s'agisse d'une construction neuve ou de la réhabilitation d'une construction plus ancienne, ses missions sont nombreuses et ses domaines d'actions variés.

Rôle du plâtrier :
Seul ou en équipe, le plâtrier a trois principales missions. Il est chargé de :
Enduire les murs, les plafonds et les sols. Afin d'obtenir un mur droit et régulier, le plâtrier va déposer des couches de plâtre, puis lisser l'ensemble avec une taloche. Il facilite ainsi le travail du peintre.
Construire des cloisons avec des matériaux prêts à poser comme les plaques ou carreaux de plâtres. On parle alors de plâtrier-plaquiste.
Isoler les constructions pour un meilleur rendement énergétique et augmenter considérablement le bien-être dans les pièces en posant des isolants thermiques ou acoustiques.
Décorer les pièces en moulant ou créant des éléments décoratifs comme les rosaces ou les corniches ou en façonnant des moulures. Cette mission tend de plus en plus à évoluer.

Fiche Métier : comment devenir Plâtrier
Domaine public Arpingstone

Synonymes du Métier

  • plaquiste, staffeur ornemaniste

Devenir Plâtrier : Qualités requises

Même si le métier de plâtrier s'exerce à l'abri, il n'en reste pas moins un métier physique. Entre la poussière, les échafaudages et l'eau froide qu'il devra supporter tout au long de la journée, il doit absolument avoir une bonne résistance physique.
Le plâtrier doit tenir les délais des commandes. Et de par la nature même des enduits qui sèchent rapidement, on demande au plâtrier d'être rapide dans l'exécution. Il ne doit pas perdre de temps et se montrer réactif.
Intervenant en second oeuvre, le plâtrier travaille dans la finition et non dans la construction. Il devra être minutieux et précis car son travail est la décoration finale de la construction.

Plâtrier : carrière / possibilité d’évolution :

En tant que plâtrier, on peut faire le choix de travailler sur les chantiers en postulant dans des entreprises spécialisées dans le plâtre ou dans des sociétés de construction. Le métier s'orientera alors plus vers celui de plâtrier-plaquiste.
Il est tout à fait possible, et à condition d'avoir un certain sens artistique, de s'orienter vers la restauration de monument historique, en travaillant de pair avec le service des Architectes des Bâtiments de France. Il s'agira alors plus du métier de staffeur ornemanisteou de stucateur ornemaniste.
En début de carrière, le plâtrier se cantonne généralement à la pose de cloisons. Au bout de 10 ans, il est susceptible d'évoluer comme chef d'équipe sur les chantiers puis comme chef de chantier où il encadrera une dizaine d'ouvriers.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Plâtrier : formation nécessaire

Pour devenir plâtrier, un CAP minimum est requis.
Le CAP plâtrier-plaquiste est obtenu au bout de deux ans après la troisième. Il est également possible d'obtenir le CAP staffeur ornemaniste pour les plâtriers désirant se spécialiser dans des missions de décorations.
Pour obtenir plus facilement des responsabilités et des fonctions de chef d'équipe, il est conseillé d'obtenir un BAC pro aménagement-finition du bâtiment suivi d'un BTS finition-aménagement.
De plus, une formation en staff ou stuc supplémentaire est souvent très appréciée auprès des entreprises travaillant dans la décoration.

Situation du métier / contexte pour devenir Plâtrier

Les rémunérations proposées aux plâtriers en début de carrière sont souvent basses. C'est pour cette raison que de plus en plus de plâtriers n'attendent pas de devenir chefs d'équipe et se mettent à leur compte pour vivre une situation beaucoup plus confortable financièrement.
Le métier de plâtrier offre de bonnes perspectives professionnelles. Étant un métier physique, les candidats aux offres sont certes présents mais ne bouchent pas le marché à l'emploi. De plus, le bâtiment étant un des secteurs qui a été le moins touché par la crise économique, les entreprises continuent de rechercher et de recruter des plâtriers précis et réactifs dans leur travail.
Le métier de décorateur prend de plus en plus de place dans les missions du plâtrier, qui peut aujourd'hui de se diversifier dans ses missions. Certains travaillent même comme peintre-décorateur.


Secteurs associés au métier : BTP, architecture,
Matières associées au métier :


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...