En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Policier en brigade des stupéfiants

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Policier en brigade des stupéfiants

Travaillant toujours en équipe, le policier en brigade des stupéfiants entreprend de nombreuses opérations de surveillance et de filature pour démanteler des réseaux liés à des trafics illicites. Puisqu'il travaille dans un milieu très sensible et interpelle des individus déjà préparés à affronter les forces de l'ordre, le membre de la brigade des stupéfiants envisage toute mission avec énormément de méthode.
Comment devenir Policier en brigade des stupéfiants ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Policier en brigade des stupéfiants

Chaque seconde est décisive quand on interpelle un membre important d'un réseau de trafiquants. Le policier n'a que très peu droit à l'erreur lorsqu'il est question d'appréhender un vendeur de drogues.
Le plus souvent, les policiers de la brigade des stupéfiants travaillent de leur propre initiative parce qu'ils ont obtenu des renseignements leur permettant de mettre en place une enquête. Cependant, dans certains cas, ils répondent aussi à des instructions provenant de la justice et de commissions rogatoires des juges.

Dans la brigade des stupéfiants, le policier applique en permanence le Code pénal : afin de présenter un trafiquant de drogues à la justice, il rassemble toutes les preuves nécessaires et interpelle toutes les personnes liées à l'affaire.

D'une façon plus générale, ses missions sont les suivantes :
− rechercher les trafics de stupéfiants pour les stopper ;
− surveiller les membres de réseaux de trafiquants pour les interpeller au moment opportun (notamment en flagrant délit) ;
− aider la police dans toutes ses enquêtes liées au trafic de stupéfiants ;
− soutenir techniquement les services de police ;
− avoir une démarche de prévention et de formation.

Fiche Métier : comment devenir Policier en brigade des stupéfiants
Les policiers de la brigade des Stups fouillent les caves d'un immeuble ou le dealer présumé possède un garage - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Les stup', brigade des Stups, BS

Devenir Policier en brigade des stupéfiants : Qualités requises

Dans le monde des trafiquants de drogue, les astuces et manipulations pour dissimuler les échanges sont de plus en plus variées, ce qui complique la tâche du policier en brigade des stupéfiants. S'il est important d'avoir un grand sens de l'observation, il faut également posséder une capacité d'analyse réelle, pour devancer les trafiquants dans leurs tactiques.
Les affaires dans le monde des stupéfiants ne se ressemblent pas toutes et on peut en trouver dans des contextes parfois surprenants. Le policier en brigade des stupéfiants doit donc être capable de faire preuve d'initiatives pour se lancer dans de nouvelles enquêtes et démanteler un maximum de réseaux de trafiquants.
De très bonne condition physique, le policier est capable de réaliser des interpellations parfois compliquées, où le suspect se débat violemment.
En revanche, l'interpellation étant un moment décisif, le policier en brigade des stupéfiants anticipe un maximum, prépare son intervention, évalue avec méthode les moyens possibles pour prendre l'individu par surprise.

Policier en brigade des stupéfiants : carrière / possibilité d’évolution :

Beaucoup de policiers en brigade des stupéfiants ont déjà réalisé plusieurs années de services auprès de la police, en tant que gardien de la paix notamment.
Quelle que soit sa spécialité, le policier est un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur. Il peut donc être affecté à plusieurs unités comme un commissariat, la police judiciaire ou encore la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur).
Pour devenir un membre de la brigade des stupéfiants, le policier peut tout simplement faire la demande auprès de ses supérieurs. S'il est sélectionné, il peut ensuite évoluer dans ce métier, en augmentant son grade au fil des années.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2300 €

Devenir Policier en brigade des stupéfiants : formation nécessaire

Être policier en brigade des stupéfiants constitue une spécialité au métier de policier. Ainsi, pour exercer dans ce domaine, il faut d'abord être un policier. Tous les agents peuvent prétendre à ce poste : les gradés, les gardiens de la paix, les officiers ou encore les commissaires.
Quand la brigade des stupéfiants est une véritable vocation pour un jeune policier, il peut envisager cette formation dès lors qu'il sort de l'école de police. En outre, la mutation interne ou la proposition de vacances de postes sont d'autres moyens de devenir policier en brigade des stupéfiants.
La sélection pour entrer dans la brigade des stupéfiants est basée sur un jury d'entretien lors de mutation interne.
Pour les jeunes, il faudra réaliser la formation de gardien de la paix dans une école des sous-officiers de la Police nationale pendant 10 mois ou entreprendre un cursus d'apprentissage de 18 mois à l'école des officiers de la Police nationale.
Ensuite, il faut demander à être pris dans la brigade des stupéfiants. Cette demande peut être effectuée dès la fin de la formation en école de police ou après quelques années de service.

Situation du métier / contexte pour devenir Policier en brigade des stupéfiants

Lorsque l'on est un policier de la brigade des stupéfiants, on doit se préparer à toutes sortes de conditions de travail. Dans un premier temps, il faut évidemment supporter l'alternance constante entre les expériences sur le terrain et les moments au bureau. Dans une seule et même journée, le policier peut suivre des suspects, les interpeller, les auditionner en bureau, puis rendre compte du tout au procureur.
Il faut aussi savoir que l'agent de la brigade des stupéfiants est facilement actif à des horaires décalés, notamment la nuit ou au petit matin. Il doit donc être capable de travailler sans compter les heures.
L'insertion en tant que policier en brigade des stupéfiants est facilement possible puisque, après les concours, le nouveau policier peut être affecté à un poste. En revanche, il ne faut pas redouter la mobilité géographique, puisque la première affectation peut se faire loin du domicile d'origine.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Droit, Éducation physique et sportive,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...