En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Policier investigateur en cybercriminalité.

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Policier investigateur en cybercriminalité.

Avec la démocratisation d'Internet, les malfaiteurs sont de plus en plus nombreux à utiliser cet outil pour des actes relevant du délit et parfois même du crime.
Dans le monde de la cybercriminalité, les motifs qui poussent à pirater un site sont variés. Parfois, le but est clairement de nuire au site piraté, notamment lorsqu'il s'agit d'une association, d'une institution ou d'un symbole du pouvoir. Dans d'autres cas, les hackers ont pour simple objectif de se lancer des défis techniques, de se prouver qu'ils sont capables de pénétrer dans l'administration du site d'une organisation ou d'une entreprise.


Comment devenir Policier investigateur en cybercriminalité. ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Policier investigateur en cybercriminalité.

Quelles que soient ses motivations, la cybercriminalité est lourdement pénalisée. Des policiers spécialisés dans le domaine prennent désormais en charge ces dossiers, souvent compliqués, car ils demandent beaucoup de temps pour identifier les criminels.

La spécialisation dans la cybercriminalité est relativement récente. Elle implique un tout nouveau mode de travail, sur lequel les saisies sont très souvent au format numérique. En ce sens, les agents qui opèrent en tant que policier investigateur en cybercriminalité sont particulièrement familiarisés avec l'outil informatique et le maîtrisent à la perfection. Au travail, ces agents luttant contre la cybercriminalité peuvent avoir plusieurs missions, comme :
− identifier et étudier toutes les infractions pénales relevant de la cybercriminalité ;
− orchestrer les enquêtes judiciaires qui touchent, de près ou de loin, à l'univers des TIC (technologies de l'information et de la communication) ;
− regrouper des pièces à conviction dans un format numérique et réussir à les conserver de manière à garder toute la qualité des preuves (ne pas abîmer les enregistrements, par exemple) ;
− réaliser une veille technologique régulière pour connaître toutes les nouveautés qui peuvent concerner la cybercriminalité.

Fiche Métier : comment devenir Policier investigateur en cybercriminalité.
Policier investigateur en cybercriminalité (ICC) - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • cyber policier, policier spécialisé en cybercriminalité,

Devenir Policier investigateur en cybercriminalité. : Qualités requises

Il va de soi que le policier investigateur en cybercriminalité doit être avant tout un féru de nouvelles technologies. Plus qu'un goût pour le Web et tout ce qui tourne autour, il est question de développer une grande quantité de connaissances très précises dans le domaine.
Sur le plan légal, l'agent spécialisé dans la cybercriminalité doit connaître précisément le champ infractionnel sur le Web, pour délimiter ce qui est légal de ce qui ne l'est pas.
Contrairement à certains stéréotypes, le policier investigateur en cybercriminalité n'est pas juste un amateur de technologies qui parvient à appréhender les hackers. Il est plutôt un policier très informé, connaissant toutes les modalités du Code pénal, maîtrisant extrêmement bien les nouvelles technologies et faisant preuve d'un discernement important.

Policier investigateur en cybercriminalité. : carrière / possibilité d’évolution :

Il est rare de devenir policier investigateur en cybercriminalité par pur hasard. Le plus souvent, le policier qui se lance dans cette carrière est déjà particulièrement bien familiarisé avec le monde de l'informatique et nourrit constamment sa base de connaissances liée à la cybercriminalité.
S'agissant d'une spécialité de la police, la cybercriminalité est accessible à tous les policiers, quel que soit leur statut. Cependant, on estime qu'il est plus judicieux d'être au moins officier de police judiciaire pour devenir enquêteur en cybercriminalité : en effet, ce statut permet d'exécuter des commissions rogatoires.
En faisant ses preuves en tant que policier investigateur en cybercriminalité, un professionnel peut prétendre à des promotions internes intéressantes. Dans le monde de la police, il est toujours possible de passer des concours pour accéder à d'autres spécialités et se reconvertir ou de profiter de ses nombreuses années de service pour passer à un nouveau grade, obtenir de nouvelles responsabilités et prétendre à une meilleure rémunération.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2700 €

Devenir Policier investigateur en cybercriminalité. : formation nécessaire

Le policier investigateur en cybercriminalité doit justifier d'un niveau bac + 3 ou bac + 4.
On sait cependant que le recrutement est ouvert à tous les policiers. Ceux qui souhaitent se lancer dans cette branche doivent tout simplement, dans un premier temps, réaliser un entretien avec un jury. Après une sélection très stricte, les meilleurs candidats sont retenus pour une formation.
Il existe plusieurs modules de formation en cybercriminalité, pouvant mener à différentes activités comme l'investigation en cybercriminalité. On peut être primo-intervenant en cybercriminalité, enquêter sur la toile ainsi que sur les réseaux sociaux et, enfin, réaliser des enquêtes sous un pseudonyme.
Si la formation de base est indispensable pour devenir policier investigateur en cybercriminalité, il faut également savoir qu'une veille permanente doit être menée par le professionnel. En effet, puisque le monde des technologies évolue, le policier doit toujours connaître les nouveautés pour anticiper les pratiques des hackers.

Situation du métier / contexte pour devenir Policier investigateur en cybercriminalité.

L'activité des policiers investigateurs en cybercriminalité est en forte croissance : elle grandit à mesure que le numérique se généralise dans le monde.
De plus, les jeunes générations sont de plus en plus douées avec l'informatique, ce qui crée des vocations de hackers de plus en plus fréquentes et donne du travail aux investigateurs en cybercriminalité.
Reconnus pour leurs grandes qualifications, les enquêteurs en cybercriminalité peuvent facilement obtenir d'autres postes au sein de la DCPJ, de la DCSP (Direction centrale de la sécurité publique) ou encore de la DCPAF (Direction centrale de la police aux frontières).


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier : Informatique et sciences du numérique,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...