En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Santé, médical > Puéricultrice

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Puéricultrice

Une puéricultrice se charge du bien-être et du développement des tout-petits. Elle travaille dans différents types d'établissement : maternité ou hôpital, centre médico-social, garderie, voire même à domicile. Métier à fortes responsabilités, il est exercé à 99% par des femmes. /strong>
Comment devenir Puéricultrice ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Puéricultrice

En crèche ou halte-garderie, la puéricultrice :
Participe à l'éveil des enfants par des jeux, comptines, etc.
• Selon les différents moments de la journée, les aide à manger ou les met au lit à l'heure de la sieste, et leur apprend à être autonome dans les différentes tâches quotidiennes.
• Change les couches.
• Console et soigne les enfants.
En PMI (centre de Protection maternelle et infantile), elle dispense une aide médicale et sociale aux familles : dépistage de handicap, de maltraitance, prévention des grossesses non désirées chez les adolescents...
Dans une maternité, elle travaille sous la responsabilité d'un médecin-chef et a le rôle d'une infirmière spécialisée. En effet, elle :
• Veille au confort des nouveau-nés.
• Effectue les soins infirmiers nécessaires auprès des enfants et des mamans, distribue les médicaments.
• Établit le régime alimentaire des bébés.
• Assure la surveillance médicale des bébés.
• Accompagne les jeunes mamans en leur donnant des conseils concernant l'allaitement, la protection infantile, le bain du bébé, etc.
• Encadre les auxiliaires de puériculture.
• En cas d'urgence ou de problème médical, elle appelle le médecin, et peut être amenée à pratiquer les premiers soins.

Fiche Métier : comment devenir Puéricultrice
Une puéricultrice de la crèche collective municipale ‘ilot sablonniere’ - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Infirmière-puéricultrice

Devenir Puéricultrice : Qualités requises

Parce qu'elle travaille avec de tout jeunes enfants, la puéricultrice doit être patiente et rassurante : dans les haltes-garderies, c'est elle qui va recueillir les petits après leur première séparation avec les parents. C'est pour eux un moment difficile, mais essentiel à leur développement que la puéricultrice doit faire passer en douceur.
Elle doit aussi avoir un grand sens des responsabilités, ne jamais baisser sa vigilance, et faire preuve de sang-froid dans les situations d'urgence.
Ses compétences sont nombreuses, aussi bien médicales qu'humaines. Elle doit avoir le sens du dialogue, et savoir s'adresser à un public varié (bébés, enfants handicapés, adolescents, parents...).
Il lui faut également une bonne santé physique et nerveuse, car elle doit pouvoir supporter des conditions de travail souvent fatigantes : horaires décalés, cris des nouveau-nés, station debout prolongée, et déplacements nombreux lorsqu'elle travaille dans une PMI.
Enfin, une puéricultrice travaille rarement seule : elle dirige souvent une équipe d'auxiliaires de puériculture, et est régulièrement en contact avec d'autres professions médico-sociales (sages-femmes, assistantes sociales, médecins, psychomotriciens...). Aussi doit-elle avoir le sens du travail en équipe.

Puéricultrice : carrière / possibilité d’évolution :

Les évolutions de carrière dépendent beaucoup de la structure dans laquelle la puéricultrice est affectée. Dans une structure d'accueil de la petite enfance (crèche, pouponnière, halte-garderie...), au bout de cinq années au moins d'expérience, une puéricultrice peut devenir directrice du centre. Si elle est employée dans le milieu hospitalier, elle peut être nommée surveillante-chef du service. Lorsqu'elle travaille dans le service des affaires sociales d'une mairie, elle peut devenir coordinatrice des actions municipales en faveur de la petite enfance (interventions en milieu scolaire, etc.). Enfin, les puéricultrices chevronnées assurent souvent des ateliers de formation professionnelle auprès des assistantes maternelles.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1550 €

Devenir Puéricultrice : formation nécessaire

Une grosse majorité des puéricultrices ont une formation d'infirmière, plus rarement de sage-femme. Elles ont ensuite passé un concours d'entrée dans une école de puériculture : il en existe une trentaine, agréée par l'État. Attention, elles sont payantes. La formation dure un an (mais peut être répartie sur deux ans ou deux ans et demi), et comporte un stage pratique. Une fois cette formation terminée, elles présentent le DEP (Diplôme d'État de Puériculture).

Situation du métier / contexte pour devenir Puéricultrice

Les besoins en personnel qualifié s'accroissent. En effet, le taux de natalité est en hausse, et rares sont les mères qui restent aujourd'hui au foyer, aussi ouvre-t-on de plus en plus de structures dédiées à la petite enfance. Les puéricultrices, diplômées à Bac+5, n'ont donc pas de difficultés à trouver un emploi, même si la demande reste tout de même plus forte dans les grandes villes qu'en province.


Secteurs associés au métier : Santé, médical, Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Sciences et techniques sanitaires et sociales,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...