En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Logistique,... > Régulateur de trafic

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Régulateur de trafic

Le régulateur de trafic, ou agent de méthodes, occupe un poste stratégique au sein de son entreprise puisqu'il est en charge à la fois de la surveillance et de la gestion des flux de voyageurs. Il peut travailler dans des structures diverses de transport en commun (métro, bus, train, bateau). Il exerce également une fonction d'alerte en cas de problèmes techniques, et se charge de mettre en place les dispositifs d'intervention prévus.
Comment devenir Régulateur de trafic ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Régulateur de trafic

Qu'il travaille dans le métro, le RER, à la SNCF ou dans une autre entreprise, le régulateur de trafic doit être capable d'exercer plusieurs missions visant à favoriser la bonne gestion du flux de voyageurs.
Rôle du régulateur de trafic
Sous la direction du responsable de réseau, le régulateur de trafic va :
• assurer la surveillance du trafic routier, ferroviaire ou maritime de manière à éviter et anticiper toute situation qui pourrait enrayer son bon écoulement,
• informer les voyageurs des consignes à respecter pendant la durée de leur transport,
• alerter sa hiérarchie en cas de problème technique ou de panne sur le réseau,
• mettre en place les dispositifs d'intervention en cas d'accident, d'appel de détresse ou de situation de danger imminent,
• mettre en place des dispositifs de gestion du trafic.

Fiche Métier : comment devenir Régulateur de trafic
CC BY 2.0 hakzelf

Synonymes du Métier

  • agent de méthodes, technicien de la régulation

Devenir Régulateur de trafic : Qualités requises

Le régulateur de trafic occupe un poste clé au sein d'une entreprise de transport. Aussi, l'agent de méthodes doit faire preuve d'une extrême vigilance et d'une forte capacité de concentration afin d'éviter toute erreur d'aiguillage pouvant entraîner des conséquences importantes sur le terrain. Le respect des dispositifs et des procédures mises en place est un critère essentiel pour un régulateur de trafic. Il doit donc être particulièrement attentif et organisé. Face aux situations d'alerte, le professionnel doit être en mesure de garder son sang-froid pour avertir les autorités compétentes et mettre en place le dispositif d'intervention. La réactivité et la rapidité sont également des qualités indispensables pour exercer cette profession. La sécurité des voyageurs et des techniciens opérationnels en dépend. Avec un rôle de coordination, l'agent de méthodes doit être capable de travailler en équipe et d'être efficace dans son rôle d'informateur. Le message doit être percutant et clair. Pour cela, il doit pouvoir faire preuve de pédagogie.

Régulateur de trafic : carrière / possibilité d’évolution :

Après l'obtention de son diplôme, le régulateur de trafic débutant est généralement affecté au centre de triage de son entreprise. Au terme d'une ou de quelques années d'expérience, il pourra voir ses responsabilités évoluer. S'il travaille pour la SNCF, par exemple, l'agent de méthodes pourra s'occuper de la circulation des trains au sein d'un poste d'aiguillage ou dans une gare. Il aura alors la charge d'une équipe d'opérateurs de la circulation.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

2000 €

Devenir Régulateur de trafic : formation nécessaire

Pour exercer le métier de régulateur de trafic, une formation de niveau bac+2 est requise. La plupart des entreprises qui embauchent un régulateur de trafic mettent en place des formations internes visant à préparer le débutant aux spécificités de son activité. Principal pourvoyeur de postes d'agent de méthodes, la SNCF dispense une formation d'une durée de deux ans qui s'effectue en alternance. Des cours théoriques sur le cadre réglementaire et la gestion du trafic sont notamment dispensés tandis que les cours pratiques sont effectués en immersion dans l'entreprise. À terme, l'obtention d'un examen professionnel est indispensable pour pratiquer ce métier.

Situation du métier / contexte pour devenir Régulateur de trafic

Place aux débutants ! Face à une vague massive de départs en retraite, la SNCF et de nombreuses autres sociétés de transport ont lancé une campagne de recrutements de régulateurs de trafic. Le métier convient aux personnes en capacité d'assumer des horaires de travail décalés. En effet, les trains comme d'autres modes de transport en commun nécessitent la mise en place de roulements afin d'assurer la continuité de la surveillance du trafic en toutes circonstances, c'est-à-dire même les week-ends ou les jours fériés.


Secteurs associés au métier : Logistique, transport,
Matières associées au métier : mathématiques, Gestion des ressources humaines, Informatique et sciences du numérique,


CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...