En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Audit, Conseil,... > Responsable du bonheur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Responsable du bonheur

Née dans la Silicon Valley, la fonction de « chief happiness officer » fait des émules en France. Objectif : contribuer à ce que les salariés arrivent au travail avec le sourire... et le conservent. Responsable du bonheur, voilà un drôle de métier qui tend pourtant à se développer au sein des entreprises françaises qui partent du principe qu'un salarié qui se sent bien au travail est deux fois plus efficace.

Comment devenir Responsable du bonheur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Responsable du bonheur

Chef du bonheur, Chief Happiness Officer (CHO), directeur ou directrice du bonheur, responsable du bonheur... Les superlatifs pour qualifier ce nouveau métier ne manquent pas. Si vous aussi vous souhaitez contribuer au bien-être de vos collègues de bureau, voici les missions que vous devrez accomplir sur votre lieu de travail :
• créer une bonne ambiance de travail,
• identifier les problèmes vécus par les salariés,
• trouver des solutions appropriées,
• organiser des petits-déjeuners, des déjeuners, des apéros ou des soirées offertes par l'entreprise,
• proposer des activités de détente en interne : yoga, karaoké, sophrologie, séances de massage...,
• accueillir les nouveaux salariés et veiller à leur intégration,
• prêter une attention particulière à certaines problématiques individuelles,
• organiser et planifier la communication interne,
• veiller à l'entretien et à la convivialité des espaces de travail,
• mettre en place une culture de travail sereine et positive,
• favoriser de meilleures relations entre les salariés,
• créer du lien entre les salariés,
• intervenir sur des éléments stratégiques de l'entreprise : mise en place de nouveaux outils numériques, horaires de travail, télétravail, entretiens individuels, formation...,
• proposer des services spécifiques au personnel : abonnement dans une salle de sport, conciergerie...

L'intitulé de ce nouveau métier, que l'on retrouve surtout dans des start-up et des sociétés du numérique, peut prêter à sourire, voire susciter des sarcasmes. Pas étonnant car son aspect « champagne et paillettes » est souvent mis en avant : dans certaines entreprises, la fonction se limite à l'organisation de moments de convivialité et de fête. Mais dans d'autres, les attributions des « CHO » sont plus larges. « Je préfère me définir comme responsable qualité de vie et santé au travail », confie Florent Voisin, de l'hébergeur de sites Web OVH. « La convivialité, c'est important pour avoir le sentiment de faire partie d'un collectif, mais loin d'être suffisant pour être heureux au travail. »

Fiche Métier : comment devenir Responsable du bonheur
De plus en plus d'entreprises se soucient du bonheur de leur salarié - Crédit photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • Chef du bonheur, Chief Happiness Officer (CHO), directeur du bonheur, artisan du bonheur au travail, responsable qualité de vie et santé au travail

Devenir Responsable du bonheur : Qualités requises

A mi-chemin entre le métier de créateur d'évènements et de médiateur, le responsable du bonheur au sein d'une entreprise doit se montrer à la fois créatif, dynamique et à l'écoute des autres. Si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure, vous devrez aiguiser votre sens de l'observation et de l'analyse pour détecter précisément les besoins des salariés. Organiser des évènements doit être votre seconde nature. Pour cela, vous devez nécessairement disposer d'un solide esprit d'organisation et d'une rigueur à toute épreuve. L'évènementiel n'est pas de tout repos, quelle que soit la taille de ce que vous organiserez. Les imprévus sont légion et il vous faudra anticiper et réagir rapidement pour trouver des solutions. Pour contribuer au bien-être des gens qui vous entourent, vous devez, vous-même, être bien dans votre peau. Enthousiasme et bonne humeur vous caractérisent parfaitement ? Dans ce cas, vous êtes peut-être fait pour exercer cette profession en plein essor. Si, en plus, vous êtes doté d'un sens de l'humour aiguisé, vous disposez des qualités requises pour devenir chief happiness officer.

Responsable du bonheur : carrière / possibilité d’évolution :

De nombreux responsables du bonheur viennent du secteur de la communication ou des ressources humaines. Ce poste a été créé pour répondre aux nouveaux besoins des salariés face aux profondes évolutions que les entreprises ont subies ces dernières décennies avec, notamment, la globalisation de l'outil informatique et la libéralisation des échanges. Loin de n'être qu'un simple gadget, le métier de responsable du bonheur présente un réel enjeu au sein des entreprises puisqu'il vise à améliorer, par rebond, la productivité des employés.
En créant une bonne ambiance de travail, le chief happiness officer contribue à retenir plus longtemps les salariés les plus talentueux d'une entreprise. Cela permet donc aux employeurs de réaliser, entre autres, des économies sur le processus de recrutement et de formation. On dit également qu'un salarié heureux est beaucoup moins souvent malade qu'un salarié qui traîne les pieds pour venir travailler chaque matin.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

3000 €

Devenir Responsable du bonheur : formation nécessaire

Le métier de responsable du bonheur fait partie de ces nouveaux métiers tout droit venus de la Silicon Valley. A ce titre, il ne dispose pas encore de formation attitrée même si l'on voit apparaître quelques formations privées çà et là. La professionnalisation de ce métier dépendra évidemment de sa capacité à sortir du statut confidentiel dans lequel il se trouve actuellement. Aujourd'hui, seules les qualités intrinsèques du candidat pouvant potentiellement inspirer le bien-être font office de curriculum vitae. Néanmoins, les employeurs recherchent souvent des personnes ayant déjà travaillé dans les domaines de la communication, de l'évènementiel ou des ressources humaines. Parmi les profils les plus souvent recherchés, on peut citer :
• responsable commercial,
• chargé de communication,
• directeur de la communication,
• directeur des ressources humaines,
• chef de projet dans l'événementiel,
• organisateur d'évènements...

Situation du métier / contexte pour devenir Responsable du bonheur

La qualité de vie au travail est une question de plus en plus prégnante au sein des entreprises françaises. Le métier de responsable du bonheur répond donc à un besoin qui n'a de cesse de se développer, laissant ainsi entrevoir de belles perspectives d'avenir pour cette nouvelle profession dont les contours sont encore mal dessinés. Si les entreprises spécialisées dans le high-tech et le numérique semblent avoir déjà intégré le métier de responsable du bonheur à leur organigramme, leur démarche reste encore minoritaire. L'avenir du chief happiness officer dépendra donc de la volonté de l'ensemble des entreprises françaises de vouloir ou non s'orienter dans cette direction en offrant à leurs salariés des services visant à améliorer leur bien-être au travail.


Secteurs associés au métier : Audit, Conseil, Expertise, Social, Services à la personne,
Matières associées au métier : Culture générale et expression, Management des organisations, Théâtre-expression dramatique,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...