En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Fonction publique > Secrétaire de chancellerie

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Secrétaire de chancellerie

Affecté dans un consulat, le secrétaire de chancellerie est chargé des responsabilités administratives, budgétaires et comptables relatives à la communauté française à l'étranger.
Comment devenir Secrétaire de chancellerie ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Secrétaire de chancellerie

Le réseau diplomatique français est implanté partout dans le monde, y compris dans des pays en crise ou en guerre.
• Le secrétaire de chancellerie assiste les Français résidant à l'étranger ou de passage dans leurs démarches administratives : notariat, état civil, immatriculation...
• Il se charge des demandes de visas des étrangers désireux de se rendre en France.
• Il gère les budgets.
• Il effectue des travaux de correspondance.
• Il est responsable des bureaux d'archives et de documentation.
• Il est chargé de l'encadrement d'une équipe d'agents de catégorie C, qui comprend le service administratif et financier.
• Parfois confronté à des risques sécuritaires ou sanitaires, le secrétaire de chancellerie, comme les autres membres du corps diplomatique, doit respecter les consignes de sécurité (zones géographiques à éviter, couvre-feux...). Parce qu'il représente la France, il est parfois la cible privilégiée de certaines attaques.

Fiche Métier : comment devenir Secrétaire de chancellerie
CC BY 2.0 Maryland GovPics

Devenir Secrétaire de chancellerie : Qualités requises

Le métier de secrétaire de chancellerie nécessite de la rigueur et de l'organisation pour gérer les différentes tâches administratives. Un bon relationnel est important : le secrétaire de chancellerie rencontre un public varié, change régulièrement d'ambassade, et représente le consulat français à l'étranger. Il faut être prêt à souvent déménager, changer de résidence tous les trois ans, se confronter à chaque fois à des cultures très différentes, et parfois vivre dans un pays où la situation socio-économique est difficile. Pour cela, une grande capacité d'adaptation est nécessaire. Enfin, une bonne culture générale et la maîtrise de plusieurs langues sont exigées lors du recrutement.

Secrétaire de chancellerie : carrière / possibilité d’évolution :

Une fois reçu au concours, vous effectuerez une année de stage à l'issue de laquelle, si vous remplissez toutes vos fonctions, vous serez titularisé. Vous serez d'abord affecté pendant trois ans à l'administration centrale, à Paris ou à Nantes. Par la suite, vous effectuerez des missions de trois ans à l'étranger.
L'avancement du secrétaire de chancellerie se fait grâce à l'ancienneté, et sur la base d'une évaluation annuelle du supérieur direct.
D'abord secrétaire de chancellerie de classe normale, avec l'expérience, vous accéderez à la classe supérieure, puis à la classe exceptionnelle.
À partir de l'âge de 40 ans, et au bout de neuf années de service, il est possible d'être nommé secrétaire des affaires étrangères.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1300 €

Devenir Secrétaire de chancellerie : formation nécessaire

Le concours de catégorie B, organisé par le ministère des Affaires étrangères, est ouvert aux titulaires du baccalauréat. Il faut, pour le réussir, maîtriser plusieurs langues étrangères. Le concours est très sélectif, c'est pourquoi nombreux sont les candidats qui suivent au préalable une formation en économie, droit ou sciences politiques. Ils préparent ensuite le concours dans un IPAG (Institut de préparation à l'administration générale) ou par un CPAG (Centre de préparation à l'administration générale).

Situation du métier / contexte pour devenir Secrétaire de chancellerie

Le secteur est très attractif aux yeux des jeunes, ce qui rend la sélection encore plus rude. Les places au concours sont peu nombreuses. Le ministère des Affaires étrangères compte environ 900 secrétaires de chancellerie. Une fois reçu, vous serez fonctionnaire de l'État, avec la garantie de la sécurité de l'emploi. Par ailleurs, de nombreux départs à la retraite sont à prévoir dans les années à venir.


Secteurs associés au métier : Fonction publique,
Matières associées au métier : Sciences sociales et politiques,


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...