En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Sport et loisirs > Sellier-harnacheur

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Sellier-harnacheur

Le sellier-harnacheur conçoit, fabrique, entretient et répare tous les articles de cuir pouvant être utilisés dans le cadre de la pratique des sports équestres.
Comment devenir Sellier-harnacheur ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Sellier-harnacheur

Métier en voie de disparition, l'activité de sellier-harnacheur relève de plus en plus de l'artisanat d'art. La mécanisation des méthodes de fabrication des selles a encouragé la délocalisation des ateliers dans des pays où la main d'oeuvre et les matériaux sont moins chers. Les quelques irréductibles qui choisissent de continuer à tout fabriquer à la main sont donc considérés comme des artisans d'excellence, passionnés par leur métier et visant la perfection. Le travail de conception se fait la plupart du temps sur mesure, en fonction du cavalier, du cheval et de l'usage qui en sera fait. Les objets fabriqués sont principalement :
• les selles,
• les harnais,
• les brides,
• les sangles,
• les protections.
La véritable expertise du sellier-harnacheur repose sur les techniques qu'il maîtrise :
• la coupe,
• le parage,
• la couture à la main ou à la machine;
• le collage,
• le rembordage,
• l'assemblage,
• le patinage,
• le surtaillage,
• l'astiquage,
• le renfort et le montage des accessoires.

Fiche Métier : comment devenir Sellier-harnacheur
CC BY 2.0 eric.surfdude

Devenir Sellier-harnacheur : Qualités requises

Le métier de sellier-harnacheur est difficile de plusieurs points de vue : la situation actuelle ne lui permet pas de trouver un travail très facilement. Afin d'être embauché dans des ateliers de qualités, il faut faire partie des meilleurs, et allier des compétences techniques à une certaine sensibilité presque artistique. Le sellier-harnacheur doit être méticuleux, et il doit posséder un solide sens pratique. Cependant, il devra faire preuve de bonnes capacités d'abstraction afin de pouvoir travailler à partir de dessins et de gabarits, pour suivre tout le processus jusqu'au produit fini.

Sellier-harnacheur : carrière / possibilité d’évolution :

Un sellier-harnacheur peut exercer son métier en libéral sans le moindre diplôme, cependant il est conseillé de suivre une formation, gage de qualité auprès des employeurs et même des clients potentiels. Il est possible d'exercer tout de suite après ses études, sans autre expérience du métier. Le parcours conseillé consiste à se faire embaucher en premier lieu dans un atelier réputé afin d'y acquérir des compétences techniques et une connaissance du milieu, puis de travailler dans de plus petits ateliers ou de se mettre à son compte. En termes de débouchés, les autres métiers du milieu équestre qui possèdent des cursus en formation continue lui sont ouverts. Grâce à des cursus de formation professionnelle, le sellier-harnacheur peut se spécialiser dans la conception de matériel de luxe comme les selles de compétition ou les colliers d'attelage. L'évolution la plus naturelle reste de travailler à son compte après s'être établi une solide réputation au niveau local, voire national ou mondial.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1500 €

Devenir Sellier-harnacheur : formation nécessaire

Il existe un CAP de sellier-harnacheur : l'admission se fait sur dossier, à condition d'avoir déjà exercé une activité professionnelle pendant plus de six mois. Il est possible de le compléter d'un brevet de sellier-harnacheurs, dispensé par l'Ecole professionnelle des Haras Nationaux sur trente semaines. Certaines formations continues préparent également à ce métier.

Situation du métier / contexte pour devenir Sellier-harnacheur

Les maisons de selliers réputées peinent à trouver des ouvriers excellents, ils sont donc toujours à la recherche de la perle rare. Les bons artisans n'auraient donc pas trop de soucis à se faire, même si les délocalisations ont réduit considérablement le volume d'activité de ce secteur. La sellerie n'étant pas réservée au milieu équestre, de nombreux selliers-harnacheurs trouvent un complément d'activité ou une reconversion dans la fabrication de sièges auto-moto ou même de matériel médical (fauteuils de dentistes, tables d'opération?).


Secteurs associés au métier : Sport et loisirs,
Matières associées au métier : Éducation physique et sportive,


L'actualité du secteur / métiers liés

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...