En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Armée, sécurité > Sous-officier de l'armée de l'air

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Sous-officier de l'armée de l'air

Le sous-officier de l'armée de l'air occupe des postes très variés (sécurité, construction dans le bâtiment, surveillance aérienne, maintenance des avions, administration...), la plupart au sol.
Comment devenir Sous-officier de l'armée de l'air ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération...

Mission du métier : Sous-officier de l'armée de l'air

Pour la bonne marche des différents corps de l'armée de l'air, de nombreux techniciens spécialisés sont recrutés. La plupart sont affectés dans des emplois au sol. Ils travaillent en équipe, dans un bureau, un atelier ou sur les pistes, sous la direction d'un chef d'équipe ou d'atelier. Ils encadrent eux-mêmes des MTA (militaires techniciens de l'air). Les spécialités sont variées :
opérations aériennes : il peut être pilote de chasse, pilote d'hélicoptère ou d'appareil de transport. Dans un centre de contrôle, il contrôle et planifie l'activité aérienne. Il peut également être météorologiste.
Mécanique : mécanicien, électronicien, opérateur en chaudronnerie, soudure et peinture, technicien pour l'armement, technicien chargé de la maintenance des moteurs..., il est responsable du bon fonctionnement des appareils.
Sécurité : fusilier, parachutiste, pompier de l'air ou maître-chien..., il assure la protection de la force aérienne.
Renseignement : il collecte les informations, transmet, intercepte et déchiffre des messages, analyse les photographies aériennes ou traduit des communications.
Administratif : il est chargé de la comptabilité, de la gestion administrative, des ressources humaines, ou il effectue des opérations de secrétariat.
Logistique-transport : il peut être conducteur routier, logisticien ou agent de magasinage.
Informatique et télécommunications : il administre les réseaux d'information et de communication, assure la surveillance, dirige la navigation. Il peut aussi se charger des prises de vues (photos et vidéos) et de leur archivage.
Bâtiment-infrastructure : il réalise des travaux de construction, ou participe au déploiement de matériel (abris, avion, machines et outillage...).
Hôtellerie : il est agent de restauration.
Santé : il travaille en tant qu'infirmier, auxiliaire sanitaire, ou il est moniteur d'entraînement physique militaire et sportif.

Fiche Métier : comment devenir Sous-officier de l'armée de l'air
CC BY 2.5 Jastrow

Devenir Sous-officier de l'armée de l'air : Qualités requises

Le sous-officier, comme tous les militaires, doit avoir le sens de la discipline, un esprit d'équipe, de la rigueur. Il occupe souvent des postes à responsabilités, aussi doit-il être vigilant, efficace et capable de prendre rapidement des décisions en cas d'imprévus.
Une bonne condition physique est également requise. Le sous-officier pratique régulièrement un entraînement sportif au cours de son service.
Enfin, il faut être disponible et mobile. Le sous-officier de l'armée de l'air peut être affecté à l'étranger pour des périodes de quatre mois. Dans certains services, comme la transmission d'informations ou la santé, il doit travailler en continu, vingt-quatre heures sur vingt-quatre (il bénéficie en contrepartie de jours de repos). Enfin, il est muté tous les huit ou dix ans.

Sous-officier de l'armée de l'air : carrière / possibilité d’évolution :

Vous devrez vous présenter à l'un des concours de recrutement. Une fois admis, vous commencerez en tant que contractuel, avec un premier contrat de cinq à huit ans selon votre spécialité, renouvelable si vous le souhaitez. Vous pourrez alors, grâce à l'ancienneté et à des promotions internes, évoluer selon la hiérarchie militaire, qui comprend cinq grades, de sergent à major. Les meilleurs pourront ensuite devenir officiers.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1430 €

Devenir Sous-officier de l'armée de l'air : formation nécessaire

Pour devenir sous-officier de l'armée de l'air, il faut passer un concours dans une des spécialités proposées. Celui-ci est ouvert aux jeunes âgés de moins de 24 ans, de nationalité française, à partir du baccalauréat. Les candidats admis suivront une formation de seize semaines à l'Efsoaa (l'école des sous-officiers de l'armée de l'air) à Rochefort.
Autre possibilité : après la seconde ou la première, vous pouvez suivre à Saintes le CETAA (cours d'enseignement technique de l'armée de l'air), qui prépare au bac général S, spécialité sciences de l'ingénieur, au bac techno STI2D, spécialité système d'information et numérique, ou au bac pro aéronautique, option mécanicien systèmes cellule. Une fois obtenus le bac et le certificat d'aptitude militaire, les élèves suivent une formation de sous-officier dans une école militaire de spécialisation.

Situation du métier / contexte pour devenir Sous-officier de l'armée de l'air

L'armée de l'air recrute régulièrement. 1 000 postes environ sont proposés chaque année à des candidats externes.


Secteurs associés au métier : Armée, sécurité,
Matières associées au métier :


Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...