En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Culture,... > Technicien Céramiste industriel

Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Fiche Métier : Technicien Céramiste industriel

Le technicien céramiste réalise des pièces en céramique, qui peuvent être utilisées dans de nombreux domaines : artisanat de la porcelaine, industrie aéronautique, laboratoire de prothèses, société de composants électriques.
Comment devenir Technicien Céramiste industriel ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Technicien Céramiste industriel

Un technicien ou une technicienne céramiste peut endosser diverses fonctions en fonction du secteur d’activité :
• réaliser les moules utilisés pour le façonnage des pièces en céramique avec une représentation fidèle des formes et des dimensions ;
• créer les pièces en céramique en veillant à la bonne composition chimique des matières premières et au respect des différentes étapes de production ;
• contrôler les caractéristiques des pièces à chaque étape de la fabrication, en particulier leur résistance thermique et l’apparence de l’émaillage ;
• veiller à ce que la production soit conforme aux critères de qualité et de quantité fixés par le client, et à ce que les délais convenus soient respectés ;
• participer à l’amélioration continue de la production et à la création de nouvelles gammes de produits sur la base des dernières innovations techniques.
Par ailleurs, le technicien céramiste peut endosser la responsabilité de l’atelier dans son ensemble. Dans cette éventualité, il va organiser le travail, distribuer les tâches à effectuer, planifier les opérations de maintenance et d’entretien.

Fiche Métier : comment devenir Technicien Céramiste industriel
Photo issue du BTS Concepteur en Art et Industrie Céramique de l'AFPI Limousin - Crédit Photo : Le Parisien

Synonymes du Métier

  • technicienne céramiste, céramiste industriel,

Devenir Technicien Céramiste industriel : Qualités requises

Occupant un poste stratégique, le technicien céramiste doit avoir un sens aigu des relations humaines, ainsi que des connaissances techniques et technologiques développées.
Il doit savoir travailler en équipe au sein de son atelier, savoir prendre l’initiative, et être capable d’endosser d’importantes responsabilités, car les pièces conçues par ses soins peuvent jouer un rôle essentiel dans la santé, le transport, et plus largement tous les secteurs de haute technologie. Il lui faut également avoir la patience et la rigueur requises pour évaluer les différents mécanismes de production.
Tout technicien céramiste doit avoir une parfaite maîtrise du produit céramique et de l’ensemble de ses caractéristiques, de même que de toutes les matières premières qui rentrent dans sa composition. En fonction du client final, il lui sera demandé de disposer de solides notions en automatique, en hydraulique, en mécanique, en électricité ou en pneumatique.
L’usage de langues étrangères est très répandu dans cette activité mondialisée : être à l’aise avec l’anglais est indispensable. Des aptitudes en allemand et en italien sont également bienvenues.

Technicien Céramiste industriel : carrière / possibilité d’évolution :

Dans ce métier hautement technique, l’expérience joue un rôle prépondérant. Plus les années passent, plus les responsabilités augmentent. Il n’y a pas de poste préalable à occuper pour postuler en tant que technicien céramiste. Seule la formation initiale est exigée pour pouvoir commencer avec toutes les connaissances requises.
Au sein de la même entreprise, les possibilités d’évolution sont réelles : responsable d’atelier, responsable qualité, directeur de la production, et même adjoint au directeur général dans une petite PME artisanale. Ceux qui disposent de compétences en gestion peuvent aussi considérer la possibilité d’ouvrir leur propre atelier, bien que cela demande un investissement de départ conséquent.
Par ailleurs, il est très facile de changer de voie en cours de carrière, car de nombreux secteurs sont demandeurs. Il est par exemple possible de passer de la céramique porcelaine à la céramique technique, sans nécessairement devoir repartir de zéro.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1800 €

Devenir Technicien Céramiste industriel : formation nécessaire

Pour devenir technicien céramiste, il est nécessaire de passer une formation initiale de type BTS (bac+2) en industries céramiques. C’est la voie royale pour cette profession, qui peut être effectuée à Paris ou à Limoges notamment. Elle sera idéalement complétée par un brevet des métiers (BMA) d’art en céramique obtenu via un examen ou une validation des acquis de l’expérience.
Pour ceux et celles qui désirent poursuivre leurs études, il existe aussi des cursus en trois ou en cinq années dans les nombreuses écoles supérieures d’arts, et qui se focalisent sur la création artistique.
Les techniciens céramistes qui veulent exercer des fonctions d’encadrement, telles que responsable de l’atelier de production, peuvent compléter le cursus de départ par une mini-formation en gestion et en management.
Des stages de perfectionnement sont également proposés pour les personnes qui désirent apprendre de nouvelles techniques de confection.

Situation du métier / contexte pour devenir Technicien Céramiste industriel

Les techniciens céramistes sont très recherchés sur l’ensemble du territoire, mais certaines zones géographiques offrent une plus grande concentration d’emplois. Pour la céramique traditionnelle, le bassin d’emplois se situe dans la région limousine avec des dizaines d’entreprises spécialisées. Pour la céramique technique, les régions toulousaine et lyonnaise avec leur industrie respective sont à la pointe.
Un technicien céramiste travaille le plus souvent dans un atelier, mais il peut être amené à exercer dans un laboratoire de recherche, une usine industrielle, un centre de contrôle ou un service qualité selon les types d’emplois.
Dans les offices de bureaux, les conditions d’emplois sont plutôt calmes et standardisées, avec des horaires réguliers. Mais dans d’autres secteurs d’activité, il peut être nécessaire de travailler à proximité des fours de cuisson ou dans un environnement assez bruyant, et d’être disponible en fin de soirée ou le week-end.
En outre, les sociétés industrielles possédant plusieurs centres ou ateliers en France peuvent exiger une certaine mobilité professionnelle de la part de leur technicien céramiste.


Secteurs associés au métier : Culture, Artisanat d'art, Matériaux, Transformations,
Matières associées au métier : Arts plastiques, Enseignements technologiques transversaux,


L'actualité du secteur / métiers liés

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...