En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Secteurs > Armée, sécurité

Secteur : Armée, sécurité

Info générale sur le secteur

L’armée et la sécurité sont deux secteurs jouant un rôle complémentaire dans la défense des biens et des personnes. Pour assurer leur mission, ces deux corps de métier ont besoin de recrues aux profils très diversifiés : militaires, vigiles, gendarmes, policiers, opérateurs en vidéo-surveillance ou encore gardes du corps, maîtres-chiens… Ils offrent un large choix de carrières et de nombreuses possibilités de reconversion. Avec plus de 200 000 militaires et 70 000 civils sous les drapeaux, l’Armée française se positionne comme le principal employeur du secteur. L’heure est toutefois aux coupes budgétaires avec un nombre de recrutements en diminution constante chaque année. Seuls certains métiers très qualifiés et en situation déficitaire (spécialiste en nucléaire, expert en systèmes d’information…) échappent à cette tendance. Parallèlement, le secteur de la sécurité privée est en plein boom. Avec plus de 120 000 employés sur l’ensemble du territoire, il profite du désengagement partiel des forces publiques dans certains domaines pour recruter en masse. Les qualités requises pour s’engager dans l’armée, la police et la sécurité privée présentent de grandes similitudes. Aussi, il n’est pas rare de voir certains candidats passer d’un secteur à l’autre. Ce sont les militaires qui profitent le plus de cette facilité de reconversion lorsqu’ils décident de ne pas reconduire leur engagement. Et même si certaines voies d’accès à la fonction publique leur sont alors réservées, plus de 95 % d’entre eux préfèrent poursuivre leur carrière dans le secteur privé ou semi-public.

Armée, sécurité : qualités requises

Les secteurs de l’armée et de la sécurité offrent un ensemble de métiers accessibles à de nombreux profils. C’est d’autant plus vrai dans l’Armée française et dans la police : alors que les militaires de rang ou les adjoints de sécurité sont recrutés sans condition de diplômes, les candidats aux grades plus élevés (lieutenant de police, sous-officier, officier…) doivent justifier d’un niveau bac +2 à bac +5. Quant à la sécurité privée, elle propose essentiellement des postes à faible qualification : une formation professionnelle diplômante ou un CAP peuvent largement suffire pour embrasser une carrière de maître-chien, de vigile, d’agent de vidéo-surveillance ou de garde du corps. Les candidats doivent toutefois justifier de l’aptitude professionnelle requise par la loi et être immatriculés à la préfecture pour pouvoir exercer. Au-delà du niveau de formation, armée et sécurité recherchent surtout des personnes fiables. Ainsi, avoir un casier judiciaire vierge est une première condition pour accéder à ces secteurs. La sécurité privée va encore plus loin en ne recrutant que des candidats n’ayant jamais eu affaire avec les services de police ou de gendarmerie (même si leur casier est vierge). Pour l’ensemble de ces métiers de terrain, il va sans dire qu’une bonne condition physique est indispensable. L’armée fait d’ailleurs passer un bilan médical complet et des épreuves de sport lors d’une phase de sélection de deux jours et demi.

Les métiers du secteur Armée, sécurité

Mots clefs

Secteur

Matière

Armée, sécurité : L'actu du secteur / Articles liés

ZAPPING FLYERS

+ d'événements