Orientation Métiers Secteurs

Secteur : Electronique, Electrotechnique

Info générale sur le secteur

La filière électronique et électrotechnique joue un rôle primordial dans nos économies modernes. Lecteurs MP3, IRM, téléviseurs, GPS, biens d’armement… elle a permis l’essor de nombreux objets devenus indispensables à notre quotidien et à tous les secteurs d’activité. Très présente sur l’ensemble du territoire national, elle est au cœur de l’activité de plusieurs milliers d’entreprises essentiellement de type PME-PMI et TPE. Cette filière se positionne ainsi comme une grande consommatrice de main-d’œuvre. Mais derrière ce tableau idyllique se cache une cruelle réalité : avec la possibilité de produire à moindre coût à l’étranger, une part importante de la production électronique et électrotechnique est désormais délocalisée. Ce qui constitue un manque à gagner important en termes d’emplois français. Face à cette situation, le secteur électronique et électrotechnique recrute essentiellement une main-d’œuvre qualifiée. Délocalisation de la production oblige, les ouvriers ne représentent que 27 % de la masse salariale totale contre 60 % pour les ingénieurs et les techniciens. Les commerciaux et agents de maintenance occupent le reste des postes. Ils jouent un rôle important dans ce secteur devenu ultra-concurrentiel : les premiers assurent le remplissage des carnets de commandes alors que les seconds prennent en charge le service après-vente (mise à jour, dépannage, formation) devenu une véritable monnaie d’échange dans la signature des contrats.

Composants électroniques et informatique

Electronique, Electrotechnique : qualités requises

Le secteur électronique et électrotechnique fonctionne autour de nombreux métiers liés à la fabrication d’éléments et à leur maintenance. Il est ainsi ouvert à des profils très variés allant du niveau bac à bac +5. Si les postes de monteurs ou d’agents de maintenance sont ouverts aux titulaires d’un bac pro, les autres professions nécessitent en revanche un niveau d’étude relativement élevé. Techniciens et commerciaux peuvent être engagés à bac +2, mais les recruteurs favorisent généralement les candidats spécialisés titulaires d’une licence professionnelle (bac +3). Les ingénieurs sont quant à eux recrutés à bac +5 et sont principalement issus des écoles d’ingénieurs (plus rarement des universités). Enfin, le secteur est également ouvert aux titulaires d’un CAP : on compte en effet plus de 150 000 artisans spécialisés dans l’installation ou la réparation des éléments électroniques et électrotechniques auprès des particuliers. La filière électronique et électrotechnique est en évolution permanente. Quelle que soit la profession que vous y exercerez, vous devrez être capable de vous adapter au progrès technologique pour concevoir, fabriquer ou comprendre des pièces sans cesse plus innovantes. Dans ce secteur très internationalisé, les ingénieurs et les commerciaux doivent impérativement maîtriser l’anglais et rester informés des nouveautés de la concurrence.

Les métiers du secteur Electronique, Electrotechnique

Mots clefs

Secteur

Matière

Electronique, Electrotechnique : L'actu du secteur / Articles liés

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.