En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers > Secteurs > Matériaux, Transformations

Secteur : Matériaux, Transformations

Info générale sur le secteur

Le secteur matériaux et transformations joue un rôle vital pour nos économies contemporaines. Il est chargé de produire les métaux et matériaux divers (bois, caoutchouc…) et de les transformer afin de les rendre utilisables dans la fabrication de biens en tout genre : biens de consommation, machines industrielles, conserves alimentaires, automobiles, pneumatiques… C’est l’un des principaux employeurs industriels français avec près de 400 000 salariés. Plusieurs milliers de PME-PMI se répartissent son activité. Toutefois, le secteur est largement dominé par de grands groupes à la réputation internationale tels que Vallourec, Arcelor Mittal ou Rio Tinto. Devenu très concurrentiel, il est aujourd’hui l’une des principales victimes des délocalisations et affiche une perte de 90 000 emplois sur les 10 dernières années. Il continue malgré tout de recruter à certains postes stratégiques. Ces recrutements devraient encore s’accélérer dans les années à venir pour combler les départs à la retraite de nombreux salariés. Sur certains postes en particulier, le secteur matériaux et transformations souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. C’est notamment le cas pour les professions de chaudronnier, de tuyauteur et de soudeur. Les candidats à ces métiers ont généralement de grandes facilités à intégrer le marché du travail. Que ce soit en CDD, en CDI ou en intérim, les recruteurs n’hésitent pas à leur faire confiance même s’ils n’ont encore aucune expérience.

Matériaux, Transformations : qualités requises

Le secteur matériaux et transformations fait appel à de très nombreux métiers. Les métiers manuels sont les plus simples d’accès en demandant au minimum un CAP. Toutefois, les employeurs tendent aujourd’hui à privilégier les candidats ayant un niveau d’études plus élevé. Le bac pro peut être suffisant pour entrer dans la branche, mais les BTS et DUT offrent des atouts considérables pour obtenir plus rapidement un poste à responsabilités. Mieux encore, les formations en alternance sont très appréciées et les recruteurs n’hésitent pas à laisser leur chance à des jeunes qui sont passés au sein de leur entreprise. Les ingénieurs et commerciaux sont également très demandés, bien que ces professions restent minoritaires dans le secteur. Ces postes plus spécifiques requièrent au minimum un bac +2 (pour les commerciaux) et un bac +5 (pour les ingénieurs). En raison de sa forte propension à l’exportation, le secteur matériaux et transformations est très internationalisé. Les opportunités d’emploi à l’étranger sont ainsi de plus en plus fréquentes, surtout pour les ingénieurs et les commerciaux. Pour pouvoir les saisir, mobilité, maîtrise d’une (ou de plusieurs) langue étrangère et capacité d’adaptation à un nouveau milieu culturel sont de véritables atouts. Les postes de techniciens (métallier, soudeur, chaudronnier, mouleur-noyauteur…) demandent, quant à eux, une très bonne résistance physique. Bien que les conditions de travail se soient améliorées ces dernières années, ces professions se démarquent encore par leur difficulté et leur pénibilité.

Les métiers du secteur Matériaux, Transformations

Mots clefs

Secteur

Matière

Matériaux, Transformations : L'actu du secteur / Articles liés

ZAPPING FLYERS

+ d'événements