En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers

Orientation. Les jeunes se voient bien en uniforme

C’est la saison des salons des métiers. Pour la première fois à Paris : un salon a été réservé aux professions où il faut porter un uniforme.

Orientation. C’est la saison des salons d'orientation / métiers. Particularité de celui qui s'est tenu pour la première fois à Paris samedi 31 janvier dernier : il était réservé aux professions où il faut porter un uniforme. Le prestige de celui-ci est intact.

Le stand de tir de l’armée de terre, le treillis clair des grands chasseurs alpins, la moto des gendarmes, les pompiers de Paris… avaient les faveurs hier matin des jeunes visiteurs du tout premier salon dédié aux métiers en tenue et uniforme organisé jusqu’à ce soir à Paris. « J’ai toujours aimé ça », avoue Xavier, 16 ans, en 1 re S à Eaubonne (Val-d’Oise). Son penchant pour l’habit militaire n’est pas si rare : selon le sondage* réalisé en avril pour vérifier si l’uniforme avait toujours autant de prestige auprès des 15-25 ans, 75 % des jeunes interrogés ont répondu oui. Et 64 % estiment surtout que ces métiers en tenue sont une réelle source d’emploi.

Xavier, lui, a d’emblée choisi l’élite : « Je veux être pilote de chasse, assure-t-il. Dans les films Transformers, il y en avait un qui m’a fait rêver et je suis allé sur le stand de l’armée de l’air pour me renseigner. Mes amis veulent devenir ingénieur ; moi, je ne veux pas faire un métier banal. » Et s’il n’arrive pas au bout de son rêve ? Il en doute, avant de conclure : « L’armée, en général, ça m’intéresse. »

Marine aussi, finalement. Cette fluette élève de 3 e, âgée de 14 ans, est l’une des rares filles à sillonner les allées du salon, accompagnée de sa maman. Elle veut être « mentaliste. Enfin non, synologue, corrige-t-elle. On a appris ce terme, on ne savait pas que l’étude du comportement, ça s’appelait comme ça ». La collégienne est « un peu déçue » parce que cela n’existe pas dans la police ou la gendarmerie, mais elle va écouter un officier lui expliquer le travail d’enquête. « De toute façon, le côté physique de l’armée me plaît, je suis sportive », affirme-t-elle, sous l’œil surpris de sa mère. Marine a visiblement flashé sur la tenue de cérémonie endossée par Cosima, sur le stand de la gendarmerie, qui lui a détaillé son parcours : un master 2 de droit en poche, cette jolie élève officier de 23 ans optera peut-être pour la police judiciaire, l’enquête…

Vidéo sur le salon : «L'uniforme ça attire, comme pour les infirmières»




Ryan et Arthur, 17 ans, en 1 re SPVL (service de proximité et vie locale) dans un lycée professionnel parisien, savent déjà qu’ils ne poursuivront pas dans cette voie. « On a envie d’action, on préfère être en patrouille ou dans une caserne plutôt qu’en cours. On veut faire un métier qui casse la routine, qui donne de l’adrénaline. Un métier de passion », énumèrent-ils. Ryan a foncé sur le stand de la police nationale, lui qui veut accéder à la brigade anticriminalité « pour lutter contre la délinquance ». Il faudra d’abord qu’il décroche son bac. Arthur, « déjà bénévole à la Croix-Rouge », est allé se renseigner auprès des pompiers de Paris qu’il rêve de rejoindre, « parce qu’on part à tout moment aider les autres »… et que « les gens respectent énormément cet uniforme-là ».

Julien, lui, puise sa détermination dans ses souvenirs d’enfance. Cet étudiant de 19 ans en BTS de commerce international n’a d’autre idée que d’être fusilier marin, comme ceux qu’il voyait passer devant chez lui, à Lorient, avant de déménager. Il veut sans aucun doute revêtir cet uniforme « qui met tout le monde sur un pied d’égalité » et il passera des évaluations dès le mois d’avril pour accéder à l’école de sous-officiers basée à Brest.

* Etude réalisée en ligne en Ile-de-France, en avril 2014, par l’institut Future Thinking France, auprès d’un échantillon de 300 personnes de 15 à 25 ans.


Des emplois à la clé


Les Français ont fait des déclarations d’amour à leurs policiers et militaires après les attentats de début janvier… Mais ce sont les séries télé et les héros policiers qui font monter la cote de l’uniforme auprès des jeunes, reconnaissaient hier les professionnels. Beaucoup viennent se renseigner sur les métiers les plus prestigieux qui masquent un vaste choix et un recrutement assuré chaque année. « L’armée de terre est le 4 e recruteur national », illustre le colonnel Didier. Environ 10 000 emplois sont à pourvoir chaque année, du CAP au bac + 5. Des combattants, des cuisiniers, des parachutistes, des chauffeurs, énumère l’officier. Il y a environ 3 candidats pour 1 poste, et un militaire du rang qui débute touche 1 250 € net par mois, logé, nourri. L’armée de l’air et la marine recrutent respectivement 2 500 et 3 000 personnes, à 70 % des techniciens des télécoms, des électrotechniciens, des informaticiens, des mécanos… bref, des bacs ou bac + 3. La gendarmerie a de son côté 9 000 postes à pourvoir, du niveau bac au bac + 5. La police, elle, a besoin d’environ 2 500 gardiens de la paix et une trentaine d’officiers.

Sur le salon, le corps de carabiniers du prince de Monaco fait aussi sa pub : uniforme, soleil et argent (2 300 € pour débuter avec appartement vue sur mer), c’est le ticket gagnant. Mais il n’y a eu que 8 recrues chanceuses (et sportives) cette année.


Consultez aussi :
> les écoles de la défense / sécurité / police
> les métiers de la défense / sécurité

Véronique Maribon-Ferret

Métiers liés : Gardien de la paix (policier), Militaire, Officier de marine, Sapeur Pompier,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
12.02.2015

Retour au dossier Métiers
Métiers : Orientation. Les jeunes se voient bien en uniforme : Imprimer
Derniers articles "Métiers"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Métiers : consultez aussi...

orientation
Cybersécurité : étudiants et talents recherchés !

Cybersécurité : étudiants et talents recherchés !

Informatique et Cybersécurité : la France veut booster la filière pour sensibiliser les entreprises et développer les talents. De nombreuses formations d'excellence existent en France.

Emploi : 8 métiers qui recrutent et qui paient plus de 3000 euros par mois

Emploi : 8 métiers qui recrutent et qui paient plus de 3000 euros par mois

Pour concilier recherche d'emploi et salaire, voici les résultats d'une étude réalisée par le site Glassdoor, permettant ed dégager les métiers recherchés par les recruteurs et des salaires élevés.

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Chaque année, environ un candidat sur huit échoue à l’examen du bac. Si le redoublement reste la solution évidente, des alternatives existent pour obtenir un diplôme et apprendre un métier. Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux non-bacheliers.

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

La tribune, coup de gueule, d'Alain Dominique PERRIN Président de l'école EDC Paris Business School et Président de la Fondation Cartier, qui s'insurge contre l'intensification des formations aux métiers du luxe

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans un secteur qui ne connaît pas la crise, l'école professionnelle de la boucherie forme la crème de la profession. Rien d’étonnant donc à ce que certains élèves aient été choisis pour participer au Salon de l’agriculture.

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Depuis 2008, les jeunes d’Île-de-France peuvent bénéficier d’une formation au sein de Formaposte, le CFA (Centre de formation d’apprentis) du Groupe La Poste. Et pas uniquement pour devenir postier, même si la moitié des effectifs est concernée.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.