En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Plus de 100 000 CDI à saisir dans les restos,...

Jobs/Stages

Plus de 100 000 CDI à saisir dans les restos, cafés et hôtels

Les salariés tournent, le nombre de postes augmente avec la reprise : entre anciens et nouveaux métiers, les recruteurs du secteur ne chôment pas.

Des places à prendre, très vite, et en grand nombre ! Avec plus de 100 000 projets de recrutements chaque année, hors emplois saisonniers, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration est l'un de ceux qui embauchent le plus.

Pour 2018, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (organisation professionnelle forte de 80 000 adhérents incluant patrons de cafés, restaurants ou hôtels) est très optimiste. La clientèle étrangère, en recul en 2015 et 2016 après les attentats, est revenue poser ses bagages dans l'Hexagone. Et les Français profitent du retour de la croissance pour retrouver le goût des escapades et le chemin des restaurants. Résultat : le secteur prévoit de recruter cette année entre 100 000 et 120 000 CDI.

En premier lieu, il partira à la chasse aux cuisiniers, qu'ils soient apprentis, commis ou chefs. Chaque année, près de 40 000 postes sont à pourvoir, indique Pôle emploi dans son étude annuelle sur les besoins en main-d'oeuvre. Ce qui le place en troisième position des métiers qui embauchent le plus en France. « 10 000 de ces emplois sont à prendre dans les cantines scolaires, d'entreprises ou d'hôpitaux », détaille Restau'Co, réseau professionnel de la restauration collective. Les aspirants serveurs ne sont pas en reste. Autour de 25 000 places sont offertes par an. Ce métier occupe le huitième rang de ceux qui recrutent le plus, selon Pôle emploi.

LIRE AUSSI > Pourquoi 2018 sera l’année de l’emploi

L'hôtellerie, qui rassemble un petit quart des salariés du secteur (22,3 %), cherche, de son côté, du personnel d'étage, femmes ou hommes de ménage, comme des responsables d'étages et des réceptionnistes. « En Ile-de-France, un hôtel sur deux cherche un réceptionniste », souligne Mamar Abdelhak, responsable de la division Hôtellerie-Restauration chez Hays, cabinet de recrutement.

Un job dans la journée


« Dans le secteur, la main-d'oeuvre est très volatile. Avec les horaires décalés, le travail le week-end et les petits salaires, les employeurs peinent à fidéliser leur personnel. Les réceptionnistes ne restent guère plus d'un an. Quant à la restauration, les taux de turn-over sont éloquents : 106 % pour les cuisiniers, 158 % pour les serveurs », poursuit Mamar Abdelhak, de Hays. En conséquence, et c'est l'une des particularités du secteur, année après année, crise ou pas, les volumes de recrutements se maintiennent à un niveau élevé. Il faut bien remplacer les sortants. Et les employeurs en demande donnent rapidement leur chance aux candidats. Pourvu que l'aspirant cuisinier soit titulaire d'un CAP de cuisine, ou le réceptionniste diplômé d'un BTS hôtellerie et parle l'anglais couramment, ils peuvent trouver un job dans la journée.

On cuisine aussi dans les cantines


Une balance intégrée aux poubelles pour gérer les pertes, un logiciel qui aide à la conception du menu et signale au chef s'il est conforme aux exigences nutritionnelles... Ces nouveaux outils font gagner un temps précieux aux cuisiniers de la restauration collective. Un temps mis à profit pour faire de la cuisine, de la vraie. « Nous faisons nos propres fonds, nos jus. Hier, nous avons cuisiné des poulets entiers », décrit Eric Lepêcheur, directeur de la restauration au CESFO de l'université d'Orsay (Essonne). Exit la sauce en poudre. Les produits transformés disparaissent peu à peu. Le cuisinier est désormais valorisé et recruté pour son savoir-faire (CAP cuisinier).


Consultez aussi :


Salon Emploi LHR Emploi : 3000 postes à pourvoir au 104 à Paris
Guide Métiers : les métiers de l'Hôtellerie, Restauration, Tourisme
Exemple de CV
Lettre de motivation

Métiers liés : Serveur, Chef cuisinier, Garçon de café, Directeur d'hôtel, Femme de chambre, Commis de cuisine, Employé de restauration,


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi
Le Parisien

Le Parisien
15.03.2018

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Plus de 100 000 CDI à saisir dans les restos, cafés et hôtels
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

Offres d'emplois et stages : les sites de petites annonces

Offres d'emplois et stages : les sites de petites annonces

Difficile de se retrouver dans la jungle des sites Internet et de cliquer enfin sur le lien utile. Dans cette rubrique, cliquez en connaisseurs...

Le journaliste pigiste : quel statut, quels droits ?

Le journaliste pigiste : quel statut, quels droits ?

Le pigiste est un journaliste salarié payé à la tâche. Un mode de paiement particulier qui se distingue du salaire mensualisé, qu’il faut bien connaître pour faire respecter ses droits.

Travailler dans le numérique : la motivation comme unique qualification

Travailler dans le numérique : la motivation comme unique qualification

Changement de filière, reconversion professionnelle : le numérique recrute des profils de divers horizons. Et vous l’intéressez sûrement.

Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

Le déploiement du Web met les entreprises au pied du mur. Pour être performantes, il leur faut intégrer des talents numériques. Et beaucoup.

Travailler pour une start-up, est-ce vraiment différent ?

Travailler pour une start-up, est-ce vraiment différent ?

Caricaturé pour sa liberté d’organisation, le travail dans le digital n’en est pas moins exigeant. Et suppose un engagement total, hiérarchie ou pas.

Témoignages. L'étudiant digital, c'est moi !

Témoignages. L'étudiant digital, c'est moi !

Conjuguer les talents créatifs et techniques, c’est la spécialité des écoles du numérique. Amandine, Antoine, Guillaume... portraits de trois jeunes passionnés à la conquête du Web.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
CNPC - Ile-de-France Paris - Ecole de Commerce du Sport
Le CNPC, l’Ecole Supérieure de commerce du sport est la plus importante...
EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements