Orientation Métiers Automobile

Fiche Métier : Concessionaire

Le concessionnaire est un commercial qui, au sein d’un showroom ou d’une agence, vend des voitures. En fonction de leurs besoins, il conseille ses clients pour les guider vers le véhicule le plus adapté.
Comment devenir Concessionaire ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.

Mission du métier : Concessionaire

Au sein d’une société qui commercialise des voitures, souvent un showroom, le concessionnaire, ou attaché commercial automobile, s’occupe principalement de vendre des véhicules neufs ou d’occasion. En ce sens, il a pour missions :

- de recevoir les clients, particuliers comme entreprises, dans son magasin ;
- d’interroger ses clients sur leurs besoins et leur budget ;
- de conseiller ses clients et de leur proposer des modèles qui pourraient leur convenir ;
- une fois le choix du ou des véhicules effectué, de faire une proposition commerciale ;
- de conseiller ses clients quant aux modalités de paiement, le concessionnaire proposant souvent différents services financiers ;
- de suivre les dossiers de vente et de livraison des véhicules ;
- s’il vend des véhicules d’occasion, ou dans le cadre d’opérations de reprise, d’expertiser un véhicule.

L’attaché commercial automobile peut vendre différents accessoires, produits ou pièces détachées pour les modèles qu’il commercialise. Au sein de sa concession, il peut également proposer des services d’entretien et de réparation des véhicules par des mécaniciens.

Fiche Métier : comment devenir Concessionaire
Portrait des deux patrons concessionnaires de Harley Davidson - Crédit photo : Frédéric Dugit

Synonymes du Métier

  • Attaché commercial automobile
  • vendeur automobile
  • vendeuse automobile

Devenir Concessionaire : Qualités requises

Un concessionnaire automobile est un commercial qui doit vendre des voitures : en ce sens, il doit disposer de solides capacités de négociation et doit savoir convaincre. À l’écoute, il sait néanmoins prendre le temps de comprendre les besoins de ses clients pour les conseiller et leur vendre un véhicule adapté. Facile d’accès, le concessionnaire a un grand sens du contact et sait s’adapter à tout type de clientèle. Il sait faire bonne impression et mettre ses clients en confiance. Sa présentation est particulièrement soignée et il sait s’exprimer impeccablement à l’oral. Doté de solides notions de mécanique automobile, le concessionnaire connaît sur le bout des doigts les véhicules qu’il commercialise, ainsi que les nombreuses options qui peuvent être proposées aux clients. Passionné par le monde de l’automobile, il se tient informé des dernières évolutions dans le domaine et des tendances du marché. Enfin, le concessionnaire est autonome : il sait gérer son temps et son propre portefeuille de clients.

Concessionaire : carrière / possibilité d’évolution :

Facile d’accès, le métier de concessionnaire ne requiert pas un très haut niveau d’études : une bonne formation commerciale et un véritable intérêt pour le monde de l’automobile suffisent pour y accéder. À moyen terme, le concessionnaire a le choix de sa carrière. Dans le cas où il décide de continuer dans l’automobile, il pourra gravir les échelons, s’il se montre performant, pour devenir responsable d’équipe commerciale, responsable des ventes ou même directeur de concession. S’il ne souhaite pas continuer à évoluer dans ce milieu, le concessionnaire peut facilement envisager d’exercer ses talents ailleurs : les qualités d’un bon vendeur sont recherchées par de nombreuses entreprises et le métier est un excellent tremplin vers de multiples carrières commerciales. Ces carrières peuvent mener, après quelques années d’expérience, à des postes de chef des ventes, voire de directeur commercial.

Salaire brut mensuel d'un débutant :

1600 €

Devenir Concessionaire : formation nécessaire

Devenir concessionnaire automobile nécessite surtout, et en premier lieu, d’avoir suivi une formation commerciale de niveau baccalauréat ou, ce qui est plus recommandé, de niveau bac + 2. Ainsi, pour celui ou celle qui souhaite devenir concessionnaire automobile, mieux vaut envisager, lors de ses études secondaires, un bac pro commerce ou vente. Il faut ensuite le compléter par un brevet de technicien supérieur (BTS) : le BTS négociation relation client ou le BTS technico-commercial. Du côté des diplômes universitaires technologiques (DUT), le DUT techniques de commercialisation est une bonne alternative. Pour les plus passionnés, le BTS ou le DUT peut être complété par un certificat de qualification professionnelle de conseiller commercial automobile (1 an en alternance), proposé par l’Association nationale pour la formation automobile (ANFA). À noter également que certaines marques d’automobile forment directement leurs commerciaux : c’est le cas de Renault qui a créé sa propre école de vente automobile. Elle est accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau bac + 2.

Situation du métier / contexte pour devenir Concessionaire

Longtemps considéré comme peu dynamique et comme une voie de garage, le secteur de l’automobile reprend aujourd’hui des couleurs et attire de plus en plus de jeunes. La raison ? D’abord parce que l’activité a fortement repris depuis quelques années, le nombre de nouvelles immatriculations ne cessant d’augmenter, mais également parce que de nombreux départs à la retraite sont à prévoir dans les prochaines années. Des départs qui ouvrent de nombreuses opportunités d’embauches, notamment pour les jeunes actifs. Il est à souligner que le secteur du commerce et de la réparation est un des plus gros pourvoyeurs d’emplois de l’automobile, représentant à lui seul près de 293 000 postes. En ce sens, les commerciaux font partie des profils les plus prisés. Tremplins à une belle carrière, les postes d’attachés commerciaux ou de concessionnaires permettent, souvent avec un simple bac + 2, d’envisager d’évoluer rapidement vers des fonctions plus élevées, à partir de 6 ans d’expérience. Le métier n’est pas rose pour autant : le salaire fixe de base, pour un débutant, est souvent minimal, la pression pour « faire du chiffre » est grande et les horaires de travail sont irréguliers et décalés sur les week-ends.


Secteurs associés au métier : Automobile, Commerce, distribution, e-commerce,
Matières associées au métier : Management des organisations, Marketing,


Rechercher un métier

Mots clefs

Secteur

Matière

Ecoles à la Une

Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...